Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Table ronde régionale de haut niveau sur les mesures non- tarifaires : Le Ministre Jean Louis Billon ouvre les travaux

L’auditorium de la Banque Africaine de Développement (BAD) sis à Abidjan-Plateau a abrité le mardi 14 juin 2016 la cérémonie d’ouverture de la Table ronde régionale de haut niveau sur les mesures non- tarifaires. Ayant pour thème de référence « Facilitation de l’intégration commerciale au sein de la CEDEAO », c’était en présence de Jean Louis Billon, ministre du commerce et de plusieurs représentants d’institutions internationales. A cette occasion, le ministre du commerce a tenu avant tous propos à exprimer au nom du gouvernement ivoirien et en son nom propre sa profonde gratitude à la Banque Africaine de Développement (BAD) et au Centre du Commerce International qui ne ménagent aucun effort, pour accompagner le ministère ivoirien du commerce dans cet immense projet d’amélioration de l’environnement commercial national et ouest -africain.

Poursuivant, le ministre du commerce de Cote d’Ivoire a rappelé l’intérêt de cette table ronde régionale de haut niveau pour notre espace communautaire. « Elle permettra d’examiner la problématique des mesures non tarifaires et de formuler des actions concrètes pour réduire le coût du commerce lié à ces mesures », a-t-il confié avant d’insister sur l’obstacle majeur que constitue les mesures non tarifaires pour le commerce intra-régional et international. Pour lui, les entreprises souhaitant accéder à des marchés régionaux et internationaux, doivent se conformer aux procédures administratives et douanières en vigueur et surtout, aux diverses exigences des règlements techniques, des normes et procédures de conformité.

Selon le ministre Jean louis Billon, les difficultés que rencontrent les entreprises pour se conformer aux mesures non tarifaires ne sont plus à démontrer. « Les travaux de cette table ronde revêtent un intérêt certain. Car ils constituent une occasion durant ces deux jours, d’exposer l’importance de l’impact des mesures non tarifaires sur les échanges intra-régionaux, d’élaborer et valider un plan d’actions en vue de la réduction, voire l’élimination des coûts induits par ces mesures sur le commerce au sein de notre communautaire ». A-t-il indiqué avant de déclarer ouvert les travaux de cette table ronde de haut niveau. Avant lui, s’adressant aux participants de cette cérémonie d’ouverture, madame Aichatou Pouye, représentante du Centre du Commerce International a rappelé que tout a été dit, les études ont été faites pour faciliter l’intégration commerciale au sein de la CEDEAO. Pour elle, il faudrait qu’à la sortie de ces travaux, une solution soit trouvée et que son application soit immédiate.

Stéphane KOKOA

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,