Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Des experts Américains veulent le recompte des voix

Selon les experts du Centre pour la sécurité informatique et la société, de l’Université du Michigan, les votes pour l’élection du président des Etats Unis auraient pu être truqués ou manipulés dans trois Etats. Pour lever le doute, ils ont évoqué le recompte des voix dans ces différentes zones. Un éminent groupe d’informaticiens et d’avocats encourage l’ex-candidate démocrate a demander un nouveau dépouillement dans trois Etats-clés (Swing-States) gagnés par Donald Trump.

Le Centre pour la sécurité informatique et la société, de l’Université du Michigan, a annoncé à l’équipe d’Hillary Clinton jeudi dernier avoir trouvé des preuves “convaincantes” qui prouveraient que les résultats du Wisconsin, du Michigan et de la Pennsylvanie auraient été piratés ou manipulés.

Lire aussi : Méagui : L’assassin du gendarme est un récidiviste notoire

Le Centre universitaire, attaché à l’étude des cyberattaques des infrastructures gouvernementales et de données sensibles, n’a pas évoqué de résultats précis de manière publique.

Les experts dont des républicains ont présenté lors d’un entretien téléphonique privé avec le directeur de campagne de Hillary Clinton les résultats montrant que dans le Wisconsin, la démocrate a reçu 7% moins de voix dans les Comtés qui utilisent les machines par vote électronique par rapport aux comtés qui ont voté par scanners optiques et bulletin papier. Sur cette base, ils estiment que la candidate démocrate a pu être lésée de 30.000 voix. Or, elle a justement perdu le Wisconsin (et ses dix grands électeurs)… de 27.000 voix.

Lire aussi : Zimbabwe : Le Président Mugabe jusqu’en 2023

Il faut un audit médico-légal indépendant des machines de vote

Pour l’heure, le Centre pour la sécurité informatique et la société n’a pas trouvé de preuve de piratage ou de manipulation. Ils estiment toutefois qu’un audit médico-légal indépendant des machines de vote électronique devrait avoir lieu, rappelant qu’une série de récents piratages en septembre laissaient penser que des hackers russes voulaient perturber l’élection présidentielle américaine.

LD

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,