Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Femua 10 : Soul Bang’s fait son show

L’auditorium de l’Institut Français d’Abidjan (Plateau) a abrité le mardi 25 avril dernier le concert de l’artiste Soul Bang’s. Cet événement a eu lieu dans le cadre de l’ouverture de la dixième édition du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).

Une heure du temps, tel est le temps mis par Soul Bang’s, la nouvelle coqueluche de la musique Guinéenne, pour ce spectacle. Prévu débuter à 20 heures 00, le concert démarre finale à 20 heures et 40 minutes, après l’allocution de Traoré Salif dit Asalfo, Commissaire général du Femua. Il est exactement 21 heures, lorsque les premières sonorités « Doundoumba » et « Yolé » se font entendre. Souleymane Bangoura, le lauréat du prix « Découverte RFI 2016 » Peut monter sur la scène.

Lire aussi : FEMUA 10 : Les mots du ministre Congolais des arts et de la culture au peuple ivoirien

Accompagné de ses musiciens (Mohamed Sylla, le batteur ; Aboubacar Kouyaté, Bassiste ; Jean Jacques Siagno, Pianiste ; Ousmane Camara, le guitariste), l’on reconnaît la texture du RN’B et la musique traditionnelle « Soussou » qui ont influencé son enfance. Quatre titres de « Cosmopolite », son dernier album sont repris (Mon Amour, Give me your Love et autres).

Le public, à majorité jeune est enthousiasmé et esquisse des pas de danse, quelques jeunes montent sur le podium, c’est parti pour le show tant attendu de la jeune star de la musique guinéenne. L’artiste enchaîne les différents titres à succès de ses trois albums, à la grande joie du public de l’auditorium de l’Institut Français, qui était à moitié plein. Défini parfois comme étant un artiste engagé, de par la pertinence de ses textes, il a décidé de célébrer l’amour et la femme ce soir.

Lire aussi : Hommage à Papa Wemba : Nash en prestation

« J’ai décidé de chanter la femme et l’amour ce soir, car mon pays la Guinée, lui-même a pour signification « la femme ». Donc comprenez mon choix du soir, public » A-t-il lancé au public qui demandait certains titres plus engagés. Soul Bang’s, le digne fils du quartier « Coleah » de la ville de Conakry, a apporté de la chaleur à toutes ces personnes venues lui apporter leur soutien. La réussite de cette soirée festive est le résultat du travail du Groupe Gaou Production pour la valorisation et la promotion de la culture ivoirienne.

KOKOA S (stagiaire)

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,