Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Festival Abidjan by Night  «Duel sanglant» Meiway- Mopao, à l’horizon… 

 

Les organisateurs du festival ‘’Abidjan by night’’ ont eu le nez creux, en choisissant Koffi Olomidé et Meiway pour animer cette discothèque géante à ciel ouvert. Mettre sur un même podium le Conquistador congolais et le génie de  Kpalezo laisse apparaître, en filigrane, un combat de chefs. Pétarade annoncée les 25 et 26 décembre, au Palais de la Culture de Treichville.

Mettre sur scène deux monstres sacrés de la musique africaine, Meiway et Koffi Olomidé, est assurément un casting royal. Jamais ces deux « mammouths » de la musique continentale n’ont partagé un même plateau. Ce festival est la toute première confrontation entre « l’Eléphant » ivoirien et le «Léopard» du Congo. On aurait dit, un remake de la demi- finale de la Can 2015 où les Eléphants footeux avaient piétiné les Léopards (3-1). Les signes d’un combat meurtrier entre les deux « amis » sont perceptibles à mille lieux. Qu’est-ce qui explique cette odeur de soufre?

Lors de la conférence de presse organisée, le mois dernier, par la structure organisatrice du festival ‘’Abidjan By Night’’, des signes évidents d’un « duel sanglant » entre les deux grosses légumes ont mis la puce à l’oreille des observateurs. De quoi s’agit-il ? Meiway et Koffi Olomidé se sont présentés séparément devant les journalistes. Alors qu’une tribune de circonstance avait été aménagée pour une conférence conjointe des deux artistes, Koffi Olomidé, les yeux rivés sur sa montre, s’était juste contenté de répondre brièvement aux préoccupations, somme toutes pertinentes, de la presse. Sans plus. Comme s’il voulait éviter les questions qui fâchent. Pire, Le Grand Mopao avait écourté son speech, pour s’éclipser illico. Visiblement, il donnait l’impression d’éviter la présence de Meiway. Or, toutefois que le chanteur congolais a l’occasion de parler de Meiway, c’est en des termes élogieux qu’il dresse son profil. «Meiway est une chance pour la Côte d’Ivoire. Je l’ai toujours dit, les Ivoiriens se doivent de le protéger, de le soutenir. Pour moi, il n’y a pas meilleur que lui », a lâché Koffi Olomidé, lors de son dernier passage à l’émission « Rien à cacher » sur Radio Nostalgie.

Problème ! A cette même conférence de presse, Meiway, arrivé plus tard, n’est pas passé par quatre chemins pour s’indigner de ce Koffi Olomidé se soit autoproclamé « Apôtre de Jésus », après avoir baptisé son dernier album « 13e Apôtre ». La raison ? «Koffi Olomidé a appelé son album ‘’13e Apôtre’’. Pour votre gouverne, mon avant dernier album sorti en 2012, je l’avais baptisé ‘’13e Apôtre’’ », s’est insurgé l’artiste. Comme pour enfoncer le clou, Meiway va faire cette autre révélation des plus surprenantes: « Je révèle que mon album à venir qui doit sortir en 2016, devait appeler ‘’Selfie’’. Je suis donc obligé de le renommer autrement

On le voit, il y a comme un mano à mano entre les deux grosses stars. En clair, le discours des deux amis laisse penser à un « Je t’aime, moi non » qui ne dit pas son nom. Tous ces ingrédients réunis laissent penser que le show des deux cadors de la musique continentale, à ce festival « Abidjan by night » sent la poudre. Pourvu que cette «empoignade» Côte d’Ivoire-Congo soit strictement musicale.

Moses DJINKO

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.