Les fidèles refusent les détecteurs de métaux sur l’esplanade des Mosquées

Des affrontements ont encore eu lieu lundi soir 17 juillet aux abords de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem. Les policiers ont dispersé une manifestation et des Palestiniens ont jeté quelques pierres. La tension reste assez forte aux alentours de la Vieille ville. Les musulmans refusent de passer par les détecteurs de métaux installés par les autorités israéliennes pour aller prier. Les autorités religieuses appellent les fidèles à ne pas pénétrer sur l’esplanade et à prier juste devant. Un mouvement de contestation qui prend de l’ampleur.

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

media
Les fidèles musulmans prient devant l’esplanade des Mosquées à Jérusalem pour protester contre l’installation
de détecteurs de métaux à l’entrée de la Vieille ville, le 17 juillet 2017.

Le muezzin avait pris place dans la mosquée, mais il était le seul dignitaire religieux à avoir pénétré sur l’esplanade. A l’heure du coucher de soleil, les autres responsables sont entrés en cortège dans les rues de la Vieille ville accompagnés par une foule un peu plus nombreuse que la veille, estime cette jeune femme.

« Plus de personnes sont venues de l’extérieur. On voit des gens qui ne sont pas de la Vieille ville, ce qui était moins le cas hier, estime-t-elle. Donc je pense qu’il y avait plus de monde aujourd’hui et on espère que cela accentuera la pression sur les forces d’occupation pour retirer tous les détecteurs de métaux qu’ils ont mis à l’entrée d’Al-Aqsa. »

Lundi soir, 300 à 400 fidèles s’étaient rassemblés pour prier, une fois encore devant l’esplanade des Mosquées.

Un mouvement de contestation qui finira par faire plier le gouvernement israélien, estime ce trentenaire. « Si nous sommes déterminés et que nous venons tous les jours pour prier à l’extérieur, je pense qu’ils vont les retirer », espère-t-il.

A l’issue de la prière, les fidèles reprennent en chœur : « Pour toi, mosquée Al-Aqsa, nous sacrifions notre âme et notre sang ». Et ils espèrent que d’autres les rejoindront dans ce combat.

Rfi.fr