Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Foot : « Après un mois, ils m’ont dit : C’est bon, on te prend », le témoignage émouvant d’Éric Bailly

En 2015, Eric Bailly remporte la Coupe d’Afrique des nations avec la Côte d’Ivoire. Il n’a que 21 ans. L’année suivante, le défenseur ivoirien quitte Villareal et signe à Manchester United. Sa carrière prend alors une ascension fulgurante et le natif de Bingerville devient l’un des meilleurs à son poste.

Aujourd’hui, Eric Bailly raconte avec émotion comment s’est réalisé son rêve de devenir footballeur professionnel. Évoluant dans un centre de formation à Abidjan, en plus de se livrer à toutes sortes de petits métiers, le jeune Eric a su saisir sa chance après qu’un club espagnol ait manifesté de l’intérêt pour lui.

Lire aussi : Après son malaise à Abidjan, Fally Ipupa révèle de quoi il souffrait

« Un jour (au début des années 2010), mon coach m’a dit : « Un club a appelé pour toi. C’est l’Espanyol de Barcelone. Ils veulent que tu ailles faire un essai de trois mois ». C’était le plus beau jour de ma vie. Je suis parti en Espagne et après un mois d’essai, mes dirigeants m’ont dit : « C’est bon, on te prend ». C’était fait. Je venais de devenir professionnel.

Des rues d’Abidjan aux palaces de Manchester

En 2011, Bailly intègre le centre de formation de l’Espanyol, puis l’équipe réserve en 2013, avant de passer en équipe première en 2014. Remarquable, il tape ensuite dans l’œil de Villareal qui le fait signer en 2015. Mais la saison suivante, Manchester United recrute l’Ivoirien et fait de lui l’un des défenseurs africains les plus chers de l’Histoire (38 millions d’euros ou 24,8 milliards de FCFA)

Lire aussi : Tina Glamour à propos du décès d’Arafat : « Sidiki Diabaté ne ma rien donné. Si Debordo l’a allumé, il a bien raison »

A Manchester, Eric Bailly devient rapidement titulaire. Lors de la saison 2017-2018, il aide son équipe à terminer 2e du championnat.

« Il y a quelques années, je me baladais dans les rues d’Abidjan pour vendre des cigarettes. Aujourd’hui, je joue pour le meilleur club du monde », dit encore le joueur avec beaucoup d’émotions. Comme quoi, il faut croire en ses rêves.

Blessé et indisponible depuis six mois, Eric Bailly est actuellement en phase de rééducation.

Le dossard numéro 3 des « Red devils » effectuera bientôt son retour et tentera de gagner sa place dans une défense menée par le duo Maguire-Lindelof.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,