Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Foot : Didier Drogba révèle la défaite de sa carrière qu’il ne digère toujours pas

La vie est aussi faite d’échecs. Légende du football mondial, Didier Drogba a connu des moments de gloire, mais aussi des moments de peine.

Vainqueur de la Ligue des champions de l’Uefa en 2012 notamment, il a aussi perdu les finales de la coupe de l’UEFA de 2004, de la CAN 2006, de la ligue des champions de 2008, et celle de la CAN 2012.

Mais pour l’emblématique buteur ivoirien, la défaite qu’il ne digère toujours pas, est la fameuse demi-finale de Ligue des champions de 2009, où Chelsea a été éliminé par le FC Barcelone, à la suite d’un match entaché par une fâcheuse polémique.

Lire aussi : Union: Gbi de Fer s’est acquitté de la dot de sa compagne de toujours…

J’ai perdu pas mal de finales. Une avec Marseille (NDLR : En 2004, la finale de la Coupe de l’UEFA face à Valence, 0-2). Quand tu joues dans ton club préféré, tu as envie de gagner pour l’histoire. Et quand tu perds cette finale de l’UEFA, tu es très triste… J’ai eu du mal à me remettre des deux finales de Coupe d’Afrique des nations (2006, 2012).

Il y a aussi la demi-finale face au Barça (NDLR : 2009 et le but d’Andrés Iniesta au bout du temps réglementaire dans une rencontre qui avait fait beaucoup parler). Je suis quelqu’un de passionné, de très expressif. Ce match-là, je l’ai senti comme une injustice. Mais tous les trophées que j’ai pu remporter, et le fait d’avoir eu l’occasion de jouer trois Coupes du monde, ça contrebalance un peu, a confié Drogba à France football.

Lire aussi : Cérémonie du ballon d’or 2019 : Didier Drogba en pleine répétition

Après un match aller en Espagne, soldé par un nul (0-0), Chelsea a concédé un nouveau nul (1-1) lors de la manche retour sur sa pelouse. Plusieurs erreurs d’arbitrage dont des fautes et penaltys non-sifflés, ont fait craquer les « Blues ».

Didier Drogba, très furieux, avait alors pété les plombs. Il s’en était pris à l’arbitre avant de lancer cette boutade à grande voix : « It’s a f*ck*g disgrace » (C’est un p*t* de scandale). Un coup de gueule rocambolesque qui a fait le tour du monde.

On n’avait jamais vu Tito dans cet état ce jour là. On comprend mieux alors, pourquoi il n’arrive toujours pas à digérer cette élimination qui a tant fait jaser.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,