Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Football : voici la liste de tous les présidents de la FIF

Fondée en 1960, la fédération ivoirienne de football fête en 2020, ses 60 années d’existence. Durant toutes ces années, l’instance a connu 12 présidents différents qui ont tenté, tant bien que mal, d’apporter leur touche dans le développement du football ivoirien. Alors que la FIF va bientôt connaître son futur président, voici les 12 hommes qui ont dirigé la maison de verre de Treichville.

Lire aussi : FIF / Affaire « Drogba n’a pas le soutien des Association des anciens footballeurs ivoiriens » : un ancien joueur nigérian réagit !

– L’historique des nominations

Germain Coffi Gadeau a été le premier président de la Fédération. Homme politique et proche collaborateur du président Félix Houphouët-Boigny, Gadeau a occupé ce poste durant trois ans.

En 1963, Mathieu Ekra, un autre homme fort du Père-fondateur « Nanan Boigny », lui succède pour deux ans. Selon des témoignages de sportifs, ces deux dirigeants restent les pionniers de la FIF des années 60. A partir de 1965, ce sont des cadres de l’administration ivoirienne qui prendront tour à tour le contrôle de la Fédération.

Ibrahim Coulibaly, le troisième passera sept ans à la tête de la FIF. Sous sa houlette, les Éléphants se signaleront à la CAN en 1965 et 1968, avec à la clé une médaille de bronze, synonyme de troisième place à deux reprises, respectivement en Tunisie et en Ethiopie. Eustache Manglé et Laurent Pokou ont véritablement contribué au réveil des pachydermes, grâce à leur sens du but.

Démis de ses fonctions, Ibrahim Coulibaly passe le flambeau à Hubert Varlet qui prend le relais en 1972 pour un an de règne. En 1973, Camille Oguié sera nommé à son tour président de la Fédération, en remplacement de Varlet. Une sorte d’intérim qui ne durera qu’un an, puisqu’en 1974, Amani Goly, administrateur des impôts succèdera à Oguié. Son règne dure six ans, de 1974 à 1980.

Le magistrat Brizoua-Bi Jean est élu à son tour en 1980. Avec lui, la Côte d’Ivoire va organiser la 14e édition de la coupe d’Afrique des nations. Même si les Éléphants n’ont pas atteint le carré d’as sur leur sol, éliminés par les Lions Indomptables, les Ivoiriens dans leur ensemble, auront vibré au rythme de la fête africaine du ballon rond cette année-là. En 1986, la Côte d’Ivoire rectifiera le tir en Egypte avec un troisième rang africain à la CAN.

Mais après huit ans de gestion (1980-1988), Brizoua-Bi sera démis comme ce fut le cas de Varlet, par le ministre des Sports. Le ministre Laurent Dona-Fologo nommera Ezan Emmanuel pour diriger la FIF, pour la seconde fois dans l’histoire du pays. Il restera à la maison de verre deux ans avant de passer la main à René Diby, le pharmacien élu, dès 1990. Nommé ministre des Sports par le Président de la République, il démissionnera après quelques mois.

En 1990, Dieng Ousseynou arrive à la tête de la maison de verre. Avec lui, les Éléphants sont sacrés champions d’Afrique pour la première fois de leur histoire, en 1992. Après 12 ans de service, Dieng cède sa place à Jacques Anouma. Nous sommes en 2002. Sous le règne Anouma, la Côte d’Ivoire voit éclore une génération de joueurs talentueux, les frères Touré, les frères Kalou, Aruna Dindané, Baky Koné, Romaric etc… Ainsi que Didier Drogba. Ces Éléphants réussiront à accéder à une phase finale de coupe du monde pour la toute première fois de l’histoire de la sélection. La Côte d’Ivoire va aussi terminer finaliste de la CAN 2006 et disputer la CAN 2010.

En 2011, Sidy Diallo est nommé. L’homme qui officiait auparavant en tant que directeur de l’équipe nationale, a remporté la CAN cadets 2013, mais a offert surtout à la Côte d’Ivoire, un second sacre continental, après celui de 2015. Mais la gestion de Sidy Diallo a été aussi entachée par de multiples scandales notamment l’affaire des primes impayées des joueurs et encadreurs de la sélection qui a décroché la Coupe en 2015.

Coffi Gadeau 1960 – 1963

Mathieu Ekra 1963 – 1965

Ibrahima Coulibaly 1965 – 1972

Hubert Varlet 1972 – 1973

Camille Oguie 1973 – 1974

François Amani-Golly 1974 – 1980

Jean Brizoua-Bi 1980 – 1988

Emmanuel Ezan 1988 – 1990

René Diby 1990

Ousseynou Dieng 1990 – 2002

Jacques Anouma 2002 – 2011

Augustin Sidy Diallo 2011 – 2020

– 60 ans et toute une histoire

Au final, les Éléphants de Côte d’Ivoire ont été sacrés champions d’Afrique à deux reprises (1992, 2015) et ont disputé trois phases finales de coupe du monde (2006, 2010, 2014). Du côté des clubs, seuls le Stade d’Abidjan er l’Asec Mimosas ont remporté la Ligue des champions de la CAF, respectivement en 1966 et 1998. Les Jaunes et noirs ont par ailleurs décroché la supercoupe en 1999. De son côté, l’Africa Sport s’est adjugé deux trophées de coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe (1992, 1999), compétition supprimée au détriment de la coupe de la caf, aujourd’hui coupe de la confédération.

– Qui va devenir le 13e homme ?

Didier Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo sont, pour l’instant, les trois candidats déclarés. Qui sera élu président de la FIF ?

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,