France: Penelope Fillon attendue chez le juge

media
Penelope Fillon écoutant le discours de politique générale de son Premier ministre de mari, François Fillon, le 3 juillet 2007. 

On ne lui connaissait aucun métier : Penelope Fillon elle-même avait confessé à la presse n’avoir jamais été l’assistante de son mari. Une vie de mère de famille, disait-elle encore à l’époque… Depuis les révélations du Canard Enchaîné, c’est une toute autre histoire…

Le clan Fillon défend vigoureusement le contenu du travail accompli dans l’ombre de l’ancien député. Un travail, jamais effectué à l’Assemblée nationale, mais à leur domicile dans la Sarthe. Penelope Fillon détaille désormais les tâches simples mais essentielles, qui lui incombaient, comme la gestion du courrier.

Détournements de fonds publics ?

Entre 1986 et 2013, la discrète épouse a ainsi perçu 680 000 euros net du député François Fillon et de son ancien suppléant Marc Joulaud. Tous deux ont été mis en examen pour détournements de fonds publics.

De 2012 à 2013, Penelope Fillon connait même une vie professionnelle trépidante. Elle cumule deux emplois à temps plein : le premier à l’Assemblée, le second comme conseillère littéraire à la Revue des deux mondes, où elle touche là encore sans jamais s’y rendre, 5 000 euros bruts par mois.

Pour échapper à son tour à une mis en examen, l’épouse de françois Fillon va devoir aujourd’hui convaincre du caractère effectif de ces emplois aux contours très flous.

Rfi.fr