Francophonie: l’Arménie accueillera le prochain sommet en 2018

Les vingt chefs d’Etat et de gouvernement présent au sommet de la Francophonie d’Antananarivo ont désigné l’Arménie comme pays hôte du prochain sommet qui aura lieu en 2018. Pour sa part, la Tunisie accueillera la réunion en 2020.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau au milieu d’autres chefs d’Etat et de gouvernment présents au XVIe sommet de la Francophonie.
© GIANLUIGI GUERCIA / AFP

Alors que le XVIe sommet de la Francophonie touche à sa fin ce dimanche 27 novembre au soir, les chefs d’Etat et de gouvernement se sont mis d’accord pour désigner l’Arménie comme pays hôte du prochain sommet en 2018. La Tunisie, qui était sur les rangs, obtient, elle, le sommet pour 2020.Une décision qui coupe court au projet de candidature du Niger qui entendait accueillir l’évènement à l’occasion des 50 ans de la déclaration de Niamey qui a crée l’organisme devenu depuis l’OIF.

La lecture de la déclaration finale, sur le thème du sommet « croissance partagée et développement responsable » doit encore avoir lieu d’ici ce soir et les résolutions qui ont été adoptées lors de cette rencontre doivent également être présentées. On attend notamment des textes sur la création d’une organisation pour la promotion de l’égalité hommes-femmes, ainsi que des résolutions sur la prévention de la radicalisation et sur la promotion de la diversité linguistique.

RFI