«Fronde David», le nouveau système anti-missiles israélien entre en fonction

Un nouveau système de missiles est désormais opérationnel en Israël. La première batterie a été officiellement inaugurée. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a expliqué dimanche 2 avril 2017 que ceux qui cherchaient à détruire son pays mettraient en danger leur propre existence.

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

media
Une version inactive du système Fronde de David, en février 2016 à la base aérienne de Hatzor.

« Fronde de David », tel est le nom du nouveau système d’interception officiellement entré en service en Israël. Il s’agit d’un missile anti-missiles de portée intermédiaire, de 30 à 100 kilomètres, qui devrait protéger notamment les industries pétrochimiques de la baie de Haïfa, visées par les Katyushas du Hezbollah durant la seconde guerre du Liban en 2006.

Le système s’ajoute aux deux autres déjà existants : le Arrow, contre les missiles balistiques de longue portée, et le Dôme de fer, pour contrer les roquettes de courte portée – qui a fait ses preuves en juillet 2014 lors de l’opération Bordure protectrice à Gaza. Des engins développés avec le soutien des Etats-Unis.

« Protéger Israël, ses citoyens et ses villes »

« Quiconque cherchera à nous frapper sera frappé, quiconque menacerait notre existence mettra sa propre existence en danger », a proclamé le Premier ministre israélien lors de la cérémonie d’inauguration de la première batterie de Fronde de David dans une base aérienne dans le centre du pays.

Ensemble, ces systèmes pourront « protéger Israël, ses citoyens et ses villes », a souligné Benyamin Netanyahu. Quant au ministre israélien de la Défense, Avigdor Liebermann, il souligne que ce nouveau système de défense est indispensable pour la sécurité de l’Etat hébreu.

Rfi.fr