Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Fusillade à Paris : trois morts et plusieurs blessés dans le Xe arrondissement, le suspect interpellé (rtl.fr)

Un homme de 69 ans a été interpellé après avoir déclenché une fusillade qui a fait trois morts et plusieurs blessés dans le Xe arrondissement de Paris. Déjà connu pour deux tentatives d’homicide, ses motivations n’ont pas encore été dévoilées.

Ce vendredi 23 décembre, des sources policières ont fait état de plusieurs coups de feu qui ont retenti rue d’Enghien, dans le Xe arrondissement de Paris. Trois personnes sont mortes et plusieurs ont été blessées, dont une demeure en urgence absolue. D’après les premiers éléments, l’auteur des coups de feu, un homme de nationalité française, serait âgé de 69 ans et aurait déjà été mis en examen pour deux tentatives d’homicide. Il a été interpellé et placé en garde-à-vue.

Lire aussi : André Onana : le gardien camerounais annonce sa retraite internationale

C’est un peu avant midi que les tirs ont été entendus en plein centre de la capitale. Les motivations du tueur ne sont pas encore connues, mais les incidents ont eu lieu à proximité d’un centre culturel kurde, un restaurant et un salon de coiffure qui pourraient être les trois cibles visées par le tireur. Contacté par RTL, un témoin a raconté des scènes d’horreur. “J’ai vu des policiers rentrer dans le salon où j’ai vu deux personnes à terre, blessées aux jambes, j’ai vu le sang”, a témoigné un habitant du quartier.

“Sept à huit coups de feu”
Une commerçante d’un immeuble voisin souhaitant garder l’anonymat a, elle aussi, décrit des scènes de panique auprès de l’Agence France-Presse. Elle a expliqué avoir entendu “sept à huit coups de feu dans la rue”, puis avoir assisté à des scènes de “panique totale”. “On est restés enfermés à l’intérieur”, a-t-elle raconté.

Lire aussi : Invitation de Peter 007 à Life TV, Hamond Chic brise le silence : ‘’…je ne voulais pas de lui sur mon plateau…’’

Joint par RTL, Romain, le directeur adjoint du restaurant Pouliche Paris, un établissement installé dans la rue de l’attaque, a assuré avoir vu “un vieux monsieur blanc rentrer et tirer dans le centre culturel kurde” puis avoir pénétré “dans le salon de coiffure à côté. On s’est réfugiés dans le restaurant avec les salariés”, a-t-il raconté. Selon un autre témoin, “il y avait des gens en panique qui criaient à des policiers : ‘il est là, il est là, avancez’ en désignant un salon de coiffure”. lire la suite

VOUS AIMEREZ AUSSI