Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ghana : les dieux exigent 5 humains en sacrifice avant l’ouverture d’un WC public

Une installation sanitaire de 32 places construite pour les habitants d’Ampabame n°1, dans la région d’Ashanti, au Ghana reste fermée, car les dieux exigent que 5 êtres humains soient sacrifiés avant de pouvoir autoriser sa mise en service.

Selon une prêtresse au service des dieux Tano, gardiens du ruisseau Bomofia qui se trouve à proximité des toilettes, la divinité n’est pas satisfaite du déversement constant d’ordures dans le plan d’eau, d’où la demande d’un sacrifice humain.

Lesdits dieux ne seraient pas non plus enthousiasmés par l’emplacement des toilettes.

Lire aussi : Nigeria : 77 personnes retenues dans un sous-sol pendant plusieurs mois, espérant la venue de Jésus

La construction des toilettes situées dans le district d’Atwima Kwanwoma a commencé en 2005, mais en raison de contraintes financières, elle a été achevée 15 ans plus tard.

Myjoyonline.com rapporte que le député de la région, Richard Ofosuhene, a déclaré que les toilettes avaient dû être fermées en raison du faible patronage, découlant de la demande des dieux. Il a indiqué qu’il travaillerait avec les anciens de la communauté pour effectuer les rituels nécessaires pour ouvrir la voie à la mise en service des toilettes.

Lire aussi : Valsero à Tenor : ‘’…tu es en train de te vider de ta magie petit…’’

« Nous l’avons entendue, nous ne pouvons pas abandonner l’installation, nous ferons donc le nécessaire pour la remettre en service », aurait déclaré Ofosuhene.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI