Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Grave confession et des révélations sur l’assassin du chantre Sylvio

Le chantre Syvio Emmanuel Kangah a été retrouvé, la tête tranchée, dans son lieu culte à Marcory Anoumabo « Sans fil ».

Les enquêtes de la police ont permis de mettre le grappin sur un certain « Zangrawa Tindé Esaïe ».

Ce dernier pour qui le chantre a été un bienfaiteur, aurait même partagé le repas du chantre avant de le tuer dans la nuit. Et sans tenir compte de ce que le chantre de l’Eternel a posé comme action bienfaitrice à son égard, comme un psychopathe, Zangrawa Tindé Esaïe lui a arraché la vie.

Lire aussi : Le Révérend Makosso à Hayek Hassan « Je te donne 30 jours pour me présenter tes excuses, sinon… » (vidéo)

Il sera plus tard appréhendé dans une église à Koumassi en compagnie d’un homme de Dieu. Le Pasteur Niava Jean dont il s’agit, a été arrêté avec l’assassin dans son bureau avec la tête décapitée du chantre, dans ses toilettes.

Arrêté et cuisiné, l’assassin, Zangrawa Tindé Esaïe, fera cette grave confession : « C’est le pasteur Niava qui m’a dit de lui envoyer la tête du chantre Sylvio Kanga… Cette tête allait être enterrée dans son église par un autre pasteur venu spécialement du Cameroun pour le besoin… ».

Lire aussi : Bagarre Arafat Dj-Kiff No Beat : Le curieux silence d’Universal Music

Des paroles qui donnent froid dans le dos et laissent sans mot. Ce qui laisse entrevoir un réseau d’assassins et d’adeptes de sacrifices humains à démanteler absolument dans la sous-région, pour le bien des populations.

Par A.K

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,