Des groupes rebelles syriens rejettent une proposition de dialogue en Russie

La Russie et l’Iran, alliés de poids du président Bachar el-Assad, et la Turquie, soutien de la rébellion, ont proposé vendredi 22 décembre de tenir un « congrès de dialogue national » dans la station balnéaire russe de Sotchi les 29 et 30 janvier. Des dizaines de groupes rebelles syriens ont rejeté cette proposition visant à trouver une issue au conflit qui ravage la Syrie depuis mars 2011. 

media
Des combattants rebelles dans la zone de la Ghouta Est, près de Damas, le 20 juillet 2017.

Sans aucune véritable surprise, le régime de Damas a dit oui. C’est en grande partie à l’intervention de la Russie à ses côtés, en 2015, que le régime de Bachar el-Assad doit, non seulement sa survie, mais aussi d’avoir récupéré quelque 50% du territoire syrien qui était jusque-là aux mains de jihadistes ou de l’opposition armée. Dans ces conditions, Bachar el-Assad est en position de force.

Or, c’est ce que veulent éviter à tout prix les différends partis de l’opposition syrienne. Elle réclame donc avant tout des garanties pour que le président syrien ne fasse pas partie de la solution. C’est donc plutôt vers les négociations de Genève, sous l’égide des Nations unies que l’opposition syrienne penche. « Nous rejetons totalement la tentative de la Russie de contourner le processus de Genève », ont indiqué dans un communiqué 40 groupes rebelles. Parmi les nombreuses factions signataires figurent l’influent mouvement islamiste Ahrar al-Cham et des groupes autrefois armés par Washington, comme les Brigades al-Motassem.

Car dans le cadre de Genève, cette opposition pourrait bénéficier directement du soutien de pays comme les Etats-Unis ou encore la France, pour infléchir la position de Bachar el-Assad. Le problème, c’est que les négociations de Genève n’ont pas abouti à grand-chose.

En d’autres termes, ni les négociations de Sotchi, ni celles de Genève ne peuvent, pour le moment, déboucher sur des résultats qui satisfassent toutes les parties du conflit.

Rfi.fr