Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Guinée : des interrogations après la mort de deux opposants en prison -maliweb.net

INQUIÉTUDE. Les conditions de détention en Guinée seraient notamment à l’origine de la mort de deux opposants en détention. La communauté internationale réagit.

Il avait 21 ans, il s’appelait Mamadou Oury Barry, emprisonné à la Maison centrale de Conakry depuis le 5 août dernier à la suite des manifestations contre le 3e mandat d’Alpha Condé, il est mort samedi 16 janvier. Pour sa famille, il ne fait aucun doute : le jeune homme n’a pas reçu les soins nécessaires en prison.

Les membres ou sympathisants de l’UFDG visés

Détenu pour « coups et blessures volontaires », selon le ministère de la Justice, Mamadou Barry était un membre du parti UFDG de Cellou Dalein Diallo, le principal opposant à Alpha Condé. Il était « un militant de l’opposition », sans en être « ni une figure ni un cadre », a dit vendredi 22 janvier à l’Agence France-Presse un responsable pour l’Afrique de l’Ouest d’Amnesty International, Fabien Offner.

« C’était un jeune qui, comme beaucoup dans les quartiers contestataires, a été arrêté en marge de manifestations parfois violentes en réaction au processus qui a conduit Alpha Condé à se maintenir au pouvoir et aux nombreuses violations graves » des droits humains, a-t-il expliqué. Cellou Dalein Diallo a déploré une mort « par manque de soins ». Le ministère de la Justice, lui, a parlé de « mort naturelle liée à une occlusion intestinale et à une anémie bioclinique »…LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires