Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Hiro dévoile son passé : « La police a débarqué, mes parents m’avaient dans les bras, ils nous ont expulsé… » (12 nov 2019)

Vivre en Occident en situation irrégulière, un vrai chemin rocailleux. L’immigration illégale ne date pas d’hier et ne se réduit guère au fil des ans. Les conditions de vie sont extrêmement difficiles pour les immigrés qui doivent se battre plus qu’il n’en faut pour avoir le minimum de confort dans leur destination choisie.
Né en France, Hiro raconte un pan de son histoire, plutôt celle de ses parents qui ont migré vers la France avant sa naissance :

Lire aussi : Le zouglouman tonton Zéla est grand-père

« Mon père est venu avec une bourse d’études en Italie ; après, il a mis le cap sur la France où ma mère l’a rejoint. C’était en 1988-89 environ. Ils n’avaient pas de papiers comme la plupart des étrangers ici (en France).

Beaucoup de gens risquent leur vie pour venir s’installer en France. Mes parents habitaient dans une maison abandonnée à Corbeil, après ma naissance (1991). J’ai eu la chance de ne pas voir ou vivre ces moments difficiles car ils m’ont protégé, ils ont fait tout ce qui était bon pour que je sois la personne que je suis aujourd’hui », a-t-il confié au cours de son interview pour Tchin.

Lire aussi : Ghana : 2 voleurs forcés à chanter des louanges à Dieu après avoir été surpris (vidéo)

Puis de revenir sur un instant douloureux que lui a relaté son père :
« Un jour dans cette maison abandonnée avec d’autres sans-papiers, la police a débarqué. Ils m’avaient dans les bras, ils sont allés vivre chez ma tante. On y est restés deux ans. Par la suite, on habitait un taudis, c’était vraiment très petit ».

Loin de considérer ces souvenirs comme étant dégradants, Hiro déclare ne pas renier tout ceci car cette force de caractère qu’il détient aujourd’hui tire sa source de là.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI