Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Humour : Lucas des « Zinzins de l’art » : « Depuis que je suis  » bobo » (silencieux), j’ai une voiture, je suis en train de construire… »

Formé en 2012, le groupe ivoirien d’humour « les Zinzins de l’art » a gravi progressivement les échelons pour s’imposer définitivement. En 2018, le duo Kaboré Hamadou et Ki-Alain « Lucas » Dalah, a remporté le prix « RFI talent du rire ».

Dans son ascension, le tandem a tenu pour la première fois un one man show en ouverture du festival « Abidjan capitale du rire » dans une salle qui a refusé du monde pour l’occasion.

« Lucas », celui qui joue le rôle du muet, a expliqué avec une bonne dose d’humeur qu’il jouit d’une meilleure condition de vie depuis la naissance des « Zinzins de l’art ».

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe et intérieur

Lire aussi : Abidjan capitale du rire 5 : Les sages conseils de Gohou Michel aux « Zinzins de l’art »

« Quand je parle, je ne gagne rien. Je n’ai rien gagné dedans. Mais depuis que je suis » bobo « (sourd-muet en langage argotique), on a remporté un trophée, j’ai une voiture, je suis en train de construire et toujours entre deux avions », a lancé le comédien sur fond d’humour. « Il y a des gens qui pensent que je suis muet dans la vie réelle », a-t-il poursuivi.

Lire aussi : Humour : Abidjan capitale du rire 2019, le programme complet 5 sur 5

L’homme a ajouté qu’il doit sa carrière à Gohou Michel qui lui a donné sa toute première chance.
Parti timidement, il est devenu une référence, avec son binôme, Kaboré, dans l’industrie de l’humour ivoirien.

Satisfait d’avoir réuni du beau monde lors de son one man show, le tandem « Les zinzins de l’art » ne veut pas dormir sur ses lauriers, et compte viser plus haut. C’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,