Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Il m’a laissé pour lui

J’ai 35 ans et pourtant je n’ai jamais vraiment vécu d’histoire d’amour. Pourquoi ? je me pose la question, moi-même. Par contre, ce n’est pas comme si , les aventures, je n’en ai pas eu. Avec la jeunesse, enfin, je veux dire quand j’étais adolescente, je vous assure : j’étais une bombe. Qui se la pétais, oui. Mes rondeurs, mon popotin… Bref, j’en ai fais bavé des hommes. Ça m’amusait de les « tenir en laisse » et de les diriger à ma guise.

Lire aussi : Coupé-Décalé: Accusée par Vitale, Claire Bahi réplique…

A l’époque j’adorais être admirée, séduire, m’amuser, mais je n’avais jamais franchi le cap de la relation. Je n’en voulais pas, ça. J’adorais mon rôle de maitresse. Et puis, ça me faisait sursauter à l’idée de vivre le cauchemar que je faisais vivre à ces femmes dont je détournais les époux. Ah les hommes, quand ils n’ont pas encore gouté à votre pomme d’Eve. Pas mal : je me suis amusé à les lister. Chacun était planifié dans un agenda que je garde encore. C’est d’ailleurs en le feuilletant que l’idée m’est venue de vous écrire. Pour parler de ma situation de désespérée. Je vis seule, dans un studio à Koumassi. Il y a un mois, j’ai rencontré César à la gare de Wôrô-wôrô, au grand carrefour, en partance pour Yopougon.

César travaillait dans une société de la place. Avec lui, je me rappelle qu’on a fricoté pendant six mois. Un record ! Allez demander aux autres. Au fond, j’étais amoureuse de mon César. Mais j’ai pu résister à ces tentatives de m’ « enlever ». Il me disait qu’il voulait faire sa vie avec moi. Et que j’avais qu’à dire oui et il se séparait de sa compagne.

Lire aussi : Port Bouet Sotra : Les braqueurs ont emporté 23 millions de Fcfa et les gilets pare-balles des policiers

Bref, cette rencontre avec César s’est faite parce qu’il a insisté pour me revoir, ce qui ne m’a pas déplu. Le lendemain de cette retrouvaille, je partais le week end à Yamoussoukro avec lui.

En rentrant, je l’ai quitté avec beaucoup d’étoiles roses dans les yeux. Au fond de moi, ce séjour m’a démontré que nous pouvions maintenant nous mettre ensemble. Je n’ai pas eu le courage de lui demander s’il vivait toujours en couple. Bref, le temps passait, je n’avais pas de nouvelles de lui, il me manquait et donc je le rappelle. Là, dans la discussion, j’aborde le sujet. Je sens mon cœur se serrer en attendant sa réponse. « Oui, je vis avec quelqu’un » me répond-il. Je frôle la combustion interne. Mais je réussis à m’apaiser. Dans un sursaut de désespoir venant de je ne sais où, je poursuis ma quête. « Depuis quand t’es-tu remis avec elle, je croyais qu’elle était partie après avoir su pour nous ? », lui demandai-je.

Mon césar (retrouvé) me reprend : « Tu veux dire depuis quand je vis avec lui ? » !

J’ai vu noir, tout d’un coup. Je crois que pendant deux minutes, j’ai perdu le fil de ma mémoire. Je n’arrivais pas à croire que mon César (retrouvé) était gay. Enfin, il l’était devenu. Ce sont les « Allô, allô, t’es là » insistant qui m’ont redonné la lucidité. Il comprit mon trouble. Il m’expliqua ensuite comment, quand je l’ai plaqué pour un autre, sa déprime a bouleversé sa vie sexuelle. « Mais pourtant, nos nuits à Yamoussoukro ont été passionnées, j’ai senti comme une flamme qui se rallumait », lui ai-je répliqué, toujours sous le choc.

Lire aussi : Coupé-Décalé : Après sa folie aux Awards, Debordo dévoile ses plans

Il me répondit que moi à ses côtés, il a eu la nostalgie de notre ancien love. C’est pourquoi cette envie de moi lui est revenue. « Exceptionnellement », a-t-il précisé. Il m’a dit au revoir peu après. En me souhaitant de trouver l’homme que j’attendais, maintenant. Aujourd’hui je me demande si c’était vraiment cela l’amour ? Mais il n’y a pas un jour où je ne pense à lui. Oui, j’ai le sentiment que je vais mourir de solitude, le manque d’amour me fait souffrir. C’est peut-être dans mon Karma. Femme désespérée.

Vous souhaitez témoigner? Envoyez vos récits ici :

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.