Inde: victoire tonitruante du parti nationaliste hindou dans l’Uttar Pradesh

En Inde, le parti nationaliste hindou au pouvoir a remporté une victoire tonitruante lors des élections régionale dans l’Etat d’Uttar Pradesh. Le résultat de ce scrutin est une validation, à mi-mandat du gouvernement de Narendra Modi, qui reste ultra-populaire à travers le pays, près de trois ans après son arrivée au pouvoir.

Avec notre correspondant à New Dehli, Antoine Guinard

media
Le résultat de ce scrutin est une validation, à mi-mandat, du gouvernement de Narendra Modi

Si les résultats ne sont pas encore gravés dans le marbre, le Bharatiya Janata Parti, ou BJP, devrait remporter aisément une majorité absolue à l’Assemblée régionale d’Uttar Pradesh, soit plus de 202 des 403 circonscription de cette région de 200 millions d’habitants.

Modi avait mené campagne lui-même

Preuve de l’enjeu de cette élection, Narendra Modi lui-même avait mené la campagne dans la région. Il s’y était déplacé pendant plusieurs jours ces dernières semaines. Le Premier ministre avait promis de moderniser l’Uttar Pradesh, d’engendrer la croissance et d’endiguer la corruption dans cet Etat où l’écrasante majorité reste pauvre. Cette élection était aussi un test pour la mesure draconienne de démonétisation, le retrait des grosses coupures de l’économie, lancé avec fracas par M. Modi en novembre 2016.

Seul bémol, l’Etat de Goa

De nombreux médias indiens prédisaient un scrutin serré, dans un Etat où au moins un des deux grands partis régionaux font généralement bonne figure. Cette victoire écrasante pour le BJP donne un avantage significatif à la formation nationaliste hindoue, deux ans avant les législatives de 2019. Le parti devrait également remporter au moins une des quatre autres régions dont on attend également les résultats. Seul bémol pour le BJP, sa déroute dans l’Etat de Goa, le fief du ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, dont l’ambition de reprendre cette année les rênes de la région a échoué.

Rfi.fr