Ingérences russes présumées: Steve Bannon assigné à comparaître

Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump est assigné à comparaître devant un « grand jury » dans le cadre de l’enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle. L’information a été donnée par le New York Times. Si elle était confirmée, ce serait la première fois qu’un membre du proche entourage du 45e président américain est assigné devant un « grand jury ».

Avec notre correspondante à Washington,Anne Corpet

media
L’ancien conseiller spécial de Donald Trump, Steve Bannon à Washington le 16 janvier 2018.

Selon le New York Times, l’assignation à comparaître devant un « grand jury » de Steve Bannon pourrait être un pur mouvement tactique de la part du procureur. Robert Mueller pourrait en effet renoncer à assigner le sulfureux ancien conseiller de Donald Trump s’il accepte de subir un interrogatoire privé, autrement dit, s’il coopère.

L’assignation à comparaitre a été envoyée après la publication du livre Le Feu et la Fureur du journaliste américian Michael Wolff dans lequel Steve Bannon déclare que la réunion entre le fils du président et des Russes en juin 2016 était un acte de trahison. L’ancien conseiller de la Maison Blanche estime par ailleurs que les chances que le fils de Donald Trump n’ai pas présenté ses invités russes à son père, dont les bureaux se trouvent juste au-dessus de lieu où se déroulait la réunion, sont égales à zéro. Or Donald Trump a toujours nié avoir eu connaissance de cette rencontre.

Même si Steve Bannon a ensuite déclaré que ses propos ont été mal interprétés, la sortie du Feu et la Fureur a précipité sa chute. Déjà exclu de la Maison Blanche, il a perdu tous ses soutiens, et même son emploi à la tête de Breitbart News, un site internet de référence pour l’extrême droite américaine.

Mais Steve Bannon a été un personnage clé de la campagne et de la transition et pourrait détenir des informations cruciales sur les relations de l’équipe Trump avec les Russes. Il a d’ailleurs été interrogé ce mardi 16 janvier à huis-clos par la Commission du renseignement de la Chambre des représentants.

media
Qui est inculpé ? Qui à fait quoi ?
Rfi.fr