Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Inhumation de la mère d’Aimé Zébié : Un digne et dernier hommage dans la douleur…

C’est alors qu’il célébrait son anniversaire le lundi 21 octobre 2019, que la douloureuse nouvelle a frappé sa famille de Aimé Zebié. L’homme venait de perdre sa mère. Depuis lors, le patron du maquis L’Internat s’est attelé à accompagner dignement sa mère à sa dernière demeure.

Ainsi, après la réception des condoléances au domicile de sa mère et de la veillée religieuse à Yopougon-Niangon, une grande veillée s’est tenue à la place Ficgayo de Yopougon dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 novembre dernier.

Lire aussi : Deuil : Après son épouse et son frère, le Capitaine Méibo vient de perdre sa mère

Rendant l’ultime hommage à la sa mère, Aimé Zebié a déplacé un beau monde à cette grande veillée d’hommage dont des personnalités et de nombreux acteurs et célébrités du monde de la culture en Côte d’Ivoire. Un dernier hommage s’est ouvert par le volet religieux avec la participation de nombreux chantres, dont Romaine Amany, Richard Krémé et bien d’autres.

Après la partie religieuse, de nombreux artistes (en majorité les Zouglou), sont venus nombreux soutenir Aimé Zebié dans cette épreuve difficile. Talent Fashion, Yodé & Siro, Lago Paulin, Seba, Molière, Révolution, Connexion, Zouglou Makers, Les Leaders et bien d’autres, ont animé le volet artistique de cette veillée jusqu’au petit matin.

Lire aussi : Makosso à propos de sa langue maternelle : « Mon papa nous disait que c’est une langue qui ne va pas nous rapporter de l’argent »

Après la veillée, c’est la salle Félix Houphouët-Boigny d’Ivosep qui a reçu la famille de feu Mme Quashie Epouse Gabo Adjoua Joséphine.

Aimé Zebié, Nina Chou, Patricia, Guy Arman, Roméo, Yves et toute la famille éplorée ont ensuite convergé vers le cimetière de Yopougon, le dernier voyage de Maman Gabo. C’est donc au cimetière de la cité où elle
a vécu, qu’elle repose désormais. Aimé Zebié et ses frères et sœur, malgré le soutien de nombreux proches autour d’eux, n’ont pu s’empêcher de fondre en larmes au cimetière de Yopougon ce samedi 30 novembre au cimetière de Yopougon.

Devant la dernière scène de l’inhumation, le patron de ‘’L’Internat’’ a pleuré à chaudes larme sur les épaules de M. Julien Zahiro de la Solibra qui a été un fort soutien moral pour ce dernier lors de ces obsèques.

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,