Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

interdiction du coupé décalé au Congo/ Fally Ipupa contredit Debordo : ‘’…la musique qui passe en boite chez nous, c’est la musique nigériane et le coupé décalé…’’

Dans le mois d’octobre 2021, l’artiste Debordo Leekunfa avait ouvert une grosse polémique relativement aux artistes étrangers qui auraient pignon sur rue en Côte d’Ivoire. Il avait indexé la musique congolaise et surtout Fally Ipupa d’être le favori des promoteurs de spectacles.

La verve du Mimi était plus loin en traitant El Mara de ‘’nul’’. Dans la foulée, Debordo avait aussi révélé qu’en RDC, un décret gouvernemental aurait été pris pour interdire le coupé décalé dans ce pays. D’où tenait-il cette information ? Nul ne le sait. Roga Roga, un autre chanteur congolais avait éclairé la lanterne des ivoiriens sur cette supposée interdiction du coupé décalé au Congo :

Lire aussi : Dernière heure : l’artiste camerounais Fhish et son épouse périssent dans un accident de la circulation

‘’…il ne s’agit pas du coupé-décalé fait et produit par les artistes ivoiriens. Ce sont plutôt les chanteurs congolais qui ont modernisé une musique folklorique qu’ils ont baptisée le coupé-décalé, qui a été censuré.

Malheureusement, ils disaient des grossièretés dans ces chansons’’ avait-il précisé.

Si malgré cela, le doute pouvait toujours persister, ce ne sera plus le cas car Fally Ipupa, l’homme qui fut la principale cible des attaques du Maitré Maitré est depuis le 22 décembre à Abidjan dans le cadre du ‘’ Tokoos 2 Tour part 1’’. Sur le plateau de la Télé d’ici animé par le brillant Cheick Yvan, il a remis en cause les propos de Debordo Leekunfa :

Lire aussi : Un homme divorce sa femme en lune de miel après l’avoir vu pour la première fois sans maquillage ( retro)

‘’…je vais vous dire une chose, au Congo, la musique congolaise ne passe jamais dans les boites de nuit, jamais, y a que deux boites de nuit à Kinshasa qui passent la musique congolaise, chez Ntemba et Ngwassuma. D’ailleurs, les gens se plaignent…la musique qui passe en boite de nuit chez nous, c’est la musique nigériane, le coupé décalé…demandez à tous les artistes congolais que vous allez recevoir ici…’’.

Le débat peut continuer avec d’autres aspects de la question mais en ce qui concerne le fameux décret, il peut désormais être clos car dans un Etat respectable, aucune institution de loisirs ne peut s’opposer à un décret gouvernemental. Tout porte visiblement à croire que ce décret n’a jamais existé.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI