Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Israël – après 8 mois de grossesse, elle découvre qu’elle porte un bébé qui n’est pas le sien

Pour avoir un enfant, cette femme a eu recours à une fécondation in vitro (FIV). Malheureusement, la situation a pris un tournant dramatique lorsqu’on lui a annoncé qu’elle ne portait pas son bébé.

Les faits se sont déroulés en Israël. Une femme, enceinte de huit mois, a découvert qu’elle portait l’enfant d’un autre couple. Après un examen de routine, un test ADN a confirmé que l’embryon implanté dans son utérus n’était pas le sien. La future maman avait suivi un traitement pour la fertilité avant d’avoir recours à une fécondation in vitro (FIV), réalisée à l’hôpital Assuta de Rishon Lezion, une ville située au sud de Tel-Aviv.

Lire aussi : Un homme annule son mariage, car sa femme a reçu un iPhone 13 de la part d’un inconnu

Une commission a été mise en place par le ministère de la Santé israélien, chargé d’enquêter sur cette affaire.

Selon les informations rapportées par le quotidien Haaretz, l’hôpital réalise 50 % des inséminations artificielles en Israël. Dans le cadre de l’enquête, la direction va devoir examiner tous ses dossiers afin de retrouver les parents biologiques du fœtus. Des tests génétiques vont être pratiqués sur une quarantaine d’autres couples.

Les recherches devront également déterminer si l’embryon de la future maman a été inséminé à une autre femme. « Lorsqu’on décongèle des embryons, il faut que deux personnes soient présentes. Il faut vérifier les noms, malheureusement l’erreur est humaine » a expliqué le professeur Cyrille Cohen, docteur et immunologue installé à Tel-Aviv, à BFMTV.

Lire aussi : Très contente, une femme remercie Dieu pour lui avoir permis de divorcer

Une erreur rare, mais pas exceptionnelle

« Il y a deux questions essentielles : à qui appartiennent ces embryons ? Où sont les embryons de cette maman ? » a poursuivi le docteur Cohen.

Par ailleurs, le comité d’enquête, composé de professionnels de santé dont des experts en fertilité et en obstétrique, devra identifier le moment où l’erreur s’est produite. Un cas similaire était déjà apparu aux États-Unis.

En novembre 2021, une équipe médicale avait échangé, par erreur, les embryons de deux couples californiens. Les deux familles avaient découvert les faits après la naissance des enfants. Fort heureusement, elles avaient pu récupérer leurs progénitures respectives.

Source : entrenous

VOUS AIMEREZ AUSSI