Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

J’ai vendu la maison de mon père et d’autres propriétés pour acheter de la cocaïne (vidéo)

Un expert en informatique qui purge actuellement une peine de deux ans de prison a raconté comment il était devenu tellement accro aux stupéfiants qu’il avait vendu la maison, les meubles et d’autres propriétés de son père pour étancher sa soif.

Dans une interview sur ‘Crime Check’, Kwaku Gardiner a révélé son calvaire.

Il a raconté qu’il ne pouvait pas vivre sans cocaïne et qu’il était également impliqué dans la fraude sur Internet avant qu’il ne soit arrêté un matin par des agents du service de police du Ghana.

Lire aussi : Un père de 6 enfants perd un œil dans une bagarre à cause de la viande du chien

Le condamné a ajouté que sa dépendance était si grave que, faute de moyens financiers, il a vendu presque toutes les propriétés que son père lui avait laissées, y compris tout ce qui se trouvait dans sa cuisine.

Il a été poursuivi et condamné à une peine de deux ans de prison.

« Je suis devenu très accro à la cocaïne. Cela signifie que je dois acheter beaucoup plus de grammes. Je n’achète pas de pincées, de boosters, non. J’en achète assez pour pouvoir rester à l’écart du ghetto à cause des poursuites policières effrénées », a avoué Kwaku.

« J’ai vendu la maison de mon père et je vivais dans ma propre maison. Même chez moi, je vendais tous mes meubles et tout ce qui se trouvait dans ma cuisine. J’ai toujours trouvé un moyen de faire comprendre à ma femme jusqu’à ce que tout soit vendu. Un jour, j’ai fait asseoir ma femme et je lui ai raconté mon histoire et pourquoi j’ai tout vendu. C’est après cela que j’ai été arrêté », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Somalie : Hafsa Ali Osman mariée à 13 ans à un homme qui a payé 100 dollars (lecourrierdelatlas.com)

Après avoir passé un certain temps en prison, un lieu destiné à réformer les criminels, Gardiner a déclaré qu’il avait tourné une nouvelle page et qu’il ne récidiverait pas s’il retrouvait sa liberté.

Il a envoyé ses excuses à sa femme et à ses deux enfants depuis la prison pour son égarement, avec la promesse de les retrouver en temps voulu dans la posture d’une personne totalement réformée.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI