Jérôme Grand d’Esnon : « Macron ne doit pas devenir une machine à récupérer les aigris »

L’ancien directeur de campagne de Bruno Le Maire rejoint le candidat en marche. Ce fidèle de Chirac ne se sentait pas à l’aise avec la ligne Fillon.

Il n’y a pas que les vallsistes déçus par l’élection de Benoît Hamon à la primaire de gauche qui rallient Emmanuel Macron. Vieux briscard de la droite, directeur de campagne de Bruno Le Maire pendant la primaire, Jérôme Grand d’Esnon rallie l’ancien ministre de l’Économie. Cet ancien chiraquien explique au Point.fr ce qui l’a séduit chez Macron et déçu chez François Fillon. Entretien en marche.

Jérôme Grand d'Esnon rejoint Emmanuel Macron.
Jérôme Grand d’Esnon rejoint Emmanuel Macron. © LUDOVIC/ REA