Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Jeux de la francophonie 2017/ Faro pour la solidarité, la diversité et l’excellence

 

« Faro », la mascotte de la huitième édition des jeux de la francophonie, a été dévoilé au monde, ce mercredi 27 janv. 16 à Abidjan, à  la salle Lougah  François du palais de culture de Treichville.

Démonstration de danses, crêpages de chignon,  cris, incantations, c’est la compagnie Moulato qui offre un spectacle. Un, deux, trois, quatre marionnettes exécutent des pas de danse sur une note de musique envoutante. Quelques minutes plus tard, silence totale dans la salle, les lumières s’éteignent,  les cameras et appareils photos en direction de la scène, une montée de  fumigène sur la scène, on peut voit apparaître deux ombres.

La première, une statue sur une scène, la seconde, un homme revêtit d’un déguisement. Avec la tête en forme d’éléphant, le corps de couleur verte, il est vêtu d’un tee-shirt blanc,  et d’un short orange. Le public en extase se lève pour l’acclamer. C’est « Faro », la mascotte de la Côte-d’Ivoire pour les huitièmes jeux de la francophonie qui se tiendront du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. Faro exécute des pas de danse sur une musique du registre coupé décalé. Il est accompagné par des marionnettes et ensuite rejoint par des enfants portant les couleurs des drapeaux des 80 pays participants à ces jeux. Le public applaudit, certains imitent les pas de danse de Faro.

Faro un véritable emblème de cohésion social, doudou qui adoucit.

« La mascotte est une représentation stylisée d’un éléphant au couleur du drapeau de la Côte-d’Ivoire. La mascotte va servir d’interface vivante entre les huitièmes jeux et le monde extérieur. Elle deviendra une sorte de doudou qui adoucit et qui apportera de la gaieté supplémentaire aux jeux. La mascotte, nous le souhaitons, va procurer de la joie, de la gaieté, de l’humour et de la bonne humeur à tous ceux qui viendront aux jeux ». Selon le créateur qui a gagné le concours, dans la symbolique occidentale, orientale et même africaine, l’éléphant est associé à la mémoire, à la sagesse, à la longévité, à la prospérité et à la bienveillance. Le nom Faro retenu pour la mascotte, est selon son concepteur, un mot d’origine malinké et bambara. Le Faro est un concept ivoirien qui signifie faire le malin et nous avons vu tout à l’heure. Le concept s’apparente à celui du coupé décalé qu’il a dansé, pour rester dans le domaine de la musique en Côte-d’Ivoire. Faro proviendrait aussi de « fanfaronnade », expression du nord qui signifie vanter ses exploits, exploits réels ou exploit supposés.  Cette jonction entre le sud et le nord traduit parfaitement les trois valeurs essentielles que les jeux de la francophonie véhiculent à savoir, la solidarité, la diversité et l’excellence. Discours de Monsieur Allah Kouamé François, directeur général du comité national des jeux de la francophonie.

Les concepteurs de la mascotte récompensés

Kouamé Adoukou Valeri, le concepteur de la mascotte,  Agbélé Marc Aurel, concepteur du mot Faro, ont reçu tous les deux,  des chèques des mains du ministre François Amichia, pour avoir remporté le concours portant sur le choix de la mascotte et de son nom.

Le premier Kouamé Valeri, a reçu le chèque d’un montant d’un million cinq cent mille francs CFA et Agbélé Marc Aurel, le chèque de cinq cent mille francs CFA.

 

Me Affoussiata Bamba-Lamine, a remis respectivement des ordres de mise en missions au directeur général de la RTI, de Fraternité Matin, de l’AIP, du conseil supérieur de la publicité, et au directeur général de l’ISTC, pour la promotion et la couverture médiatique des huitièmes jeux de la francophonie, Abidjan2017.

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,