John Glenn, légende américaine de la conquête spatiale, a quitté la Terre

John Glenn, le premier Américain à avoir effectué un vol orbital autour de la Terre en 1962, est mort jeudi à l’âge de 95 ans, a indiqué la faculté de l’université de l’Ohio qui porte son nom.
media
L’astronaute américain John Glenn en 1999 lors d’une conférence de presse à l’Agence spatiale européenne. REUTERS/Paolo Cocco

En février 1962, John Glenn est devenu le premier astronaute américain à effectuer un vol en orbite autour de la Terre, à bord de la minuscule capsule Friendship 7, rejoignant ainsi le Soviétique Youri Gagarine qui avait réussi l’exploit l’année précédente. John Glenn a récidivé en 1998 à l’âge de 77 ans, devenant cette fois le plus vieil astronaute dans l’espace.

« John Glenn, icône américaine dont la croyance dans le devoir civique et le service public l’a conduit à servir son pays comme pilote de combat, comme pionnier dans le voyage spatial et comme sénateur de l’Ohio, est décédé jeudi à Columbus. Il avait 95 ans », a indiqué la faculté John Glenn.

Après sa carrière d’astronaute, l’ancien pilote de chasse était en effet devenu sénateur démocrate de l’Ohio de 1974 à 1999. « Nous sommes attristés par la perte du sénateur John Glenn, le premier Américain à orbiter la Terre. Un vrai héros américain », a réagi l’Agence spatiale américaine sur Twitter.

Barack Obama l’a décoré en 2012 de la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile aux Etats-Unis, décrivant John Glenn comme un « héros dans tous les sens du terme ».

John Glenn était hospitalisé depuis quelques jours. Sa santé avait décliné ces dernières années après une opération en 2014 liée à une valve cardiaque puis un accident vasculaire cérébral.

Remise de la médaille de la Liberté à John Glenn par Barack Obama, 29 mai 2012.