Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Jonathan Morisson : l’entrepreneur menace de saisir la justice à la suite de l’accusation d’une autre dame

Après la sortie médiatique de dame Estelle Hery Dah qui prétendait que l’entrepreneur Jonathan Morisson lui devait la somme de 100.000 fcfa, on attendait que le concerné réagisse pour éclairer la lanterne des ivoiriens : ‘’… je peux avoir mon argent s’il te plait ?’’ avait-elle publié, sans pour autant expliquer clairement les circonstances de cette dette’’. On sait toutefois que dame Estelle Hery Dah avait co-animé la cérémonie du tirage au sort de l’ouverture officielle de la CAM Tchin-Tchin 2022 le lundi 13 juin dernier.

Lire aussi : Gims fait des révélation sur Booba (+vidéo)

Presque deux semaines plus tard, une autre dame, du nom d’Audrey Marie Jo vient à son tour pondre une publication (accompagnée de la photo de famille de Jonathan Morisson et quelques employés) sur la toile. Elle s’en prend encore à l’entrepreneur qui exploiterait ses employés : ‘’ Vous avez choisi d’être entrepreneur, ces jeunes ne l’ont pas choisi. Ils ont vu en vous un model de détermination et de courage, raison pour laquelle ils ont voulu vous suivre dans votre projet. Triste est de constater que les rumeurs disant que vous êtes un ‘’kpafloteur’’ (vendeur d’illusions) sont effectivement vraies. C’est le cas de ma petite sœur qui a accepté de débuter son expérience professionnelle dans votre structure TREIIZE TAXI en tant que GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES DES CHAUFFEURS moyennant une prime de 100 000F CFA net par mois…’’. Cette prime n’aurait pas été payée jusque-là selon Audrey :

Lire aussi : Show-biz/rap ivoire : Didi B bientôt en featuring avec Serge Aurier

‘’… Mais après un mois et demi de boulot je me rends malheureusement compte que vous n’êtes pas un citoyen honnête. Elle, ainsi que ses collègues n’ont toujours pas été payés, le projet TREIIZE TAXI n’a plus de suite…’’. Jonathan Morisson qui a eu vent de cette publication via Facebook a souhaité que la ‘’plaignante’’ apporte la preuve de son allégation en identifiant sa supposée sœur sur ladite photo, autrement : ‘’… Si j‘ai fait travailler ta sœur sans la payer et que tu es fâchée, tu portes plainte au commissariat. Si tu veux me salir sur Facebook, au moins mets le nom complet de ta sœur ou entoure son visage dans la photo…’’.

Lire aussi : Soldats ivoiriens arrêtés au Mali : Sidiki Diabaté lance un message fort aux autorités des deux pays

Estelle Hery Dah et Audrey Marie Jo, ces deux dames sont désormais dans le collimateur de l’ex de Maria Mobile ; il s’est donc réservé le droit de saisir la justice, de toute évidence pour diffamation : ‘’… Si une d’entre vous n’a pas fait prison, vous n’allez pas arrêter. La justice sera saisie en tous cas’’ écrit-il. LIRE LA VIDEO

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI