Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Journée Internationale de la danse : Abidjan a vibré !

Neuf ans après sa création,  l’Institut Français d’Abidjan- Plateau et la commune de  Yopougon ont abrité le vendredi 29 avril 2016 dernier, les festivités de la journée Internationale de la danse.

L’Institut Français Abidjan-Plateau a accueilli une conférence-débat à cette occasion, ayant pour thème « Métiers de la danse quel avenir ?». Cette rencontre a été organisée par Françoise Kolololo, présidente de la coordination des acteurs de danse. Pour elle, cette initiative répond à un désir de  protéger et défendre les droits des acteurs de la danse, tout en les incitants à l’union pour être plus fort. Ceci, afin de développer la danse en Côte d’ivoire.  Cette conférence-débat, animée par des acteurs ivoiriens de la danse, à savoir Massidi Adiatou, Elysée Goly, Laurent Nzi… a été l’occasion pour ces derniers de dénoncer les conditions difficiles de travail des acteurs de danse en Côte d’Ivoire. Avant de se réjouir du fait que les métiers de danseur soient des emplois comme tout autre qui nourrit son homme. Et qui contribuent aussi à leur bien-être. Mme Gauze de l’Ambassade d’Espagne en Côte d’ivoire a pour sa part, rappelé que la présence du Royaume d’Espagne à cette journée dédiée aux métiers de la danse s’explique du fait de la politique de ce royaume visant à se rapprocher du peuple ivoirien par la culture. Au terme de la conférence-débat, la présidente Françoise Kolololo a signifié le désir de M. Maurice Bandama, Ministre de la Culture et de la Francophonie de s’impliquer dans ce secteur. Afin d’assurer un avenir meilleur aux pratiquants des métiers de la danse que sont les  scénographes, metteurs en scène, chorégraphes et autres.

Yopougon a abrité le côté festif de la journée

Dans son projet d’appui à la réconciliation et à la cohésion sociale des populations des communes d’Abobo et de Yopougon à travers des activités socioculturelles et sportives, la scène du Complexe Allocodrome de Yopougon Niangon-Sud a vu défiler une vingtaine de compagnies de danses. Ainsi les acteurs de danse traditionnelle, moderne et urbaine, ont fait montre de leurs talents devant les autorités municipales des deux communes et amoureux de danse. A cet effet, les danses coupé décalé, zouglou, Goly (du peuple baoulé), Zaouli (peuple Gouro), boloye (peuple senoufo), Tematé (de la région de Man), Bolo  de San pedro et autres danses ivoiriennes ont égaillé le public. C’est dans une chaleur festive avec un public chaleureux que cette journée internationale de la danse s’est poursuivie jusque tard dans la nuit ce 29 avril 2016.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,