Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Justice: Après 15 jours de grève de la faim, la chanteuse Rokia Traoré libérée sous conditions

La cour d’appel de Paris a décidé ce mercredi 25 mars 2020 de la libération sous contrôle judiciaire de la chanteuse Malienne Rokia Traoré avec interdiction de quitter le territoire Français.

Arrêtée le 10 mars à l’aéroport Charles de Gaulle suite à un mandat d’arrêt de la justice Belge pour « enlèvement, séquestration et prise d’otage » de sa propre fille, l’ambassadrice de la chanson Malienne a entamé en détention une grève de la faim.

Lire aussi : Coronavirus / Bingerville : voici comment les « gbakas » se jouent des forces de l’ordre face à la pandémie

Affaiblie, mais combative selon son avocate, elle a pu assister à l’audience publique organisée en visio conférence (pour cause de coronavirus).

En dépit de cette victoire juridique qui permet à la chanteuse Malienne de bénéficier temporairement de la libération conditionnelle au vu de son état de santé, la justice Française a toutefois donné suite à la demande d’extradition de son homologue Belge où elle devra donc se présenter ultérieurement pour répondre aux poursuites engagées contre elle.

Lire aussi : Présidence de la FIF : Eugène Diomandé dément une alliance avec Drogba

Rokia Traoré en conflit avec son ex mari pour la garde de leur enfant fait l’objet d’un mandat d’arrêt international pour non-respect d’un jugement rendu fin 2019 exigeant qu’elle remette leur enfant de 05 ans à son père Belge, dont la chanteuse est séparée. Une décision contestée par l’artiste qui a interjeté appel et qui a par ailleurs posé une plainte au Mali et en France contre son ex-compagnon, le dramaturge Jan Goossens, pour attouchements sexuels, suite aux plaintes de sa fille.

La chanteuse bénéficie du soutien du gouvernement, de nombreuses associations de droits des femmes et de personnalités du monde de la culture.

Franck Duval

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,