Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Kenya : elle poignarde son mari à mort à cause d’un SMS

La police kényane a arrêté une femme qui aurait poignardé son mari à mort lors d’une bagarre à cause d’un téléphone portable dans un bar. L’incident s’est produit dans le comté de Homa Bay au Kenya.

La suspecte, Cyndy Trinic, a été arrêtée dans l’après-midi de ce mercredi 13 juillet 2022 après avoir tué son mari de 31 ans connu sous le nom de Charles Okoth Onyango.

Lire aussi : Une fausse infirmière arrêtée pour avoir endommagé le ventre d’une femme enceinte et causé la mort de son nouveau-né (vidéo)

Onyango était un employé du gouvernement du comté de Homa Bay. Il est mort sur le coup après avoir été grièvement blessé au thorax. Selon des témoins, le défunt s’est rendu au bar situé le long de Homa Bay-Kendu Bay Road et a commandé des boissons.

Il était assis seul dans un coin lorsqu’une femme l’a rejoint plus tard. Il s’est avéré que c’était sa femme.
Alors que les deux buvaient, une dispute a éclaté entre eux. Selon les informations, la femme réclamait le téléphone portable de son mari. Son intention était de lire les SMS que le défunt recevait.

Malheureusement pour Onyango, il a refusé de lâcher ce téléphone. Ce qui a commencé comme une simple conversation entre le couple s’est avéré plus tard être une querelle qui a attiré l’attention d’autres personnes.

Le chef de la ville de Homa Bay, Joshua Ochogo, qui a confirmé l’incident, a déclaré que le couple agissait en état d’ébriété.

« Ils étaient ivres et leurs actions étaient contrôlées par l’alcool », a-t-il déclaré.

Lire aussi : People : Fior2Bior fait de terribles révélations « Je dois mon succès aux fétiches…» (vidéo)

Au moment où la dispute a atteint son paroxysme, la femme a sorti un couteau et a poignardé Onyango à la poitrine. Elle portait le couteau dans son sac à main. Le commandant de la police du sous-comté de Homa Bay, Sammy Koskeyi, a déclaré qu’une enquête sur l’incident était en cours.

« Le suspect est en garde à vue pendant que les enquêteurs examinent ce qui a conduit à leur désaccord », a-t-il déclaré.

Le corps du défunt a été transporté à la morgue de l’hôpital d’enseignement et de référence du comté de Homa Bay.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI