Kiev coupe l’électricité à la région prorusse de Lougansk

La guerre du Donbass continue de faire rage dans l’est de l’Ukraine. Mardi 25 avril, un soldat ukrainien a été tué des suites de bombardements près d’Avdiyivka, au nord de Donetsk. Mais au-delà des échauffourées quotidiennes, la situation des infrastructures est en constante détérioration. L’Ukraine a coupé ses approvisionnements d’électricité, lundi soir, à la république populaire autoproclamée de Lougansk. La Russie promet de compenser.

Avec notre envoyé spécial à Avdiyivka,  Sébastien Gobert

media
Recherche de mines, le 25 avril 2017, après qu’un véhicule de l’OSCE a sauté sur des mines, tuant un membre de l’organisation, près du village de Pryshyb dans la région de Lougansk contrôlée par les séparatistes prorusses.

Plus d’un million de personnes sont dans le noir à Lougansk. La décision de la société de distribution d’électricité de suspendre ses approvisionnements est officiellement motivée par une dette impayée de 171 millions d’euros. Elle marque en réalité un nouvel acte de rupture entre les territoires ukrainiens et séparatistes.

Les habitants de Lougansk ne sont en fait restés que quelques heures dans le noir, avant qu’une connexion au réseau côté russe ne vienne compenser la coupure. Les autorités russes promettent des approvisionnements stables. Elles risquent bientôt d’avoir à subvenir aux besoins de la république de Donetsk, qui doit, elle, près de 200 millions d’euros à ses fournisseurs ukrainiens.

Ce ne sont pas les premiers problèmes d’approvisionnements énergétiques dans la région, depuis le début d’un conflit meurtrier au printemps 2014.

Plus de 10 000 personnes y ont perdu la vie. Et les infrastructures, de même que l’économie de la région, s’en sont trouvées dévastées. La guerre entre dans sa quatrième année, mais rien n’indique un retour à la normale dans un futur proche.

Rfi.fr