Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

La femme la plus riche d’Afrique à propos de son couple : « J’ai toujours lavé ses sous-vêtements jusqu’à ce qu’il insiste d’arrêter »

Alors qu’on parle d’égalité de genre, ou encore de la nouvelle loi en Côte d’Ivoire qui autorise aux deux conjoints de donner leurs patronymes aux enfants qu’ils auront, alors que certaines femmes se battent pour montrer leur autorité (certains diront même qu’elles confondent autonomie et manque de soumission), la Folorunsho Alakiji, la femme la plus riche d’Afrique a démontré qu’on peut agencer émancipation et soumission.

En effet, cette femme puissante a fait comprendre dans une interview, qu’elle prenait toujours soin de son mari même étant à la tête deux grandes structures à savoir : Vice-présidente exécutive de FAMFA OIL et la Directrice Générale de Rose of Sharon Group qui regroupe trois autres structures en son sein.

Lire aussi : Makosso à propos d’Arafat et du Coupé-décalé : « Tous les clashs étaient préparés pour alimenter la toile »

Elle a confié qu’elle lui lavait encore, 6 ans en arrière, ses sous-vêtements et lui faisait toujours à manger. La Vice-chancelière de l’Université Orsun et femme la plus riche d’Afrique qui comptabilise à ce jour 37 ans de mariage, vient là de donner le secret de cette longue union.

Elle dit continuer de lui faire la manucure et la pédicure à son mari. Et avoue être depuis 40ans années de liaison sa meilleure amie quand lui, par contre, est son défenseur, son conseiller.

Lire aussi : Musique: Ambiance, Buzz, clash…Monna Muse veut tout changer

« Je lavais toujours ses sous-vêtements jusqu’à ce que, il y a 6ans, il insiste pour me demander d’arrêter. Je prépare aussi son plat de légumes spécial et je fais sa manucure et pédicure régulièrement. Cela me donne de la joie chaque fois que ses amis louent la qualité de mon plat de légumes sur la base de ce que mon mari leur dit. »

Lire aussi : Ballon d’or 2019 / Le coup de gueule de Samuel Eto’o « Les joueurs Africains ne sont pas respectés…» (Vidéo)

Elle ajoute faire pour que les deux s‘embrassent au moins deux fois par jour, matin et soir. Aujourd’hui, ils sont parents de 4 enfants, cumulent 37 ans de mariage malgré lesquels tout est aussi beau comme au premier jour.

Un exemple qui montre que la soumission de la femme au foyer n’est pas la mise en esclavage de la femme, comme certains le prétendent généralement.

Mais, qu’au contraire, tant qu’il y a amour, le respect demeure toujours dans le foyer. Cette Nigériane démontré là que le fait d’être la femme la plus riche d’Afrique n’a rien changé à ses habitudes avec son homme.

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,