Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

La mère de Tina Glamour remet le couvert :  » Ma fille Tina ne m’a jamais écoutée. Je souffre à l’ombre  »

Ce n’est plus un secret pour personne. Tina Glamour a du mal à s’entendre avec certains amis de son défunt fils DJ Arafat. Les tensions vont crescendo entre elle et Ali le Code ainsi qu’ Yvan Trésor par exemple. Les deux parties se lancent par vidéos interposées des paroles déplaisantes sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : L’artiste Nehmi raconte comment elle a ‘’contourné’’ un casting pour devenir cette chanteuse de talent

La mère de Tina Glamour et grand-mère du Daïshikan ne supporte plus ce climat d’inimitié. Elle a mal de voir sa fille se donner ainsi en spectacle. Dans une nouvelle note vocale publiée ce mardi 08 Juin, elle exprime de façon émouvante, sa tristesse et sa douleur face à tout ce qui se passe. Dans cette longue intervention, elle demande pardon aux amis de son petit-fils ainsi qu’à leurs familles qu’elle juge victimes des attaques de sa fille.

Lire aussi : Rififi au Modaire à Paris – Bloco des Salopards radié du mouvement des artistes

 » Nous avons déjà perdu le grand frère de Carla. Ressaisissons-nous pour ne pas la perdre aussi. Logiquement, nous devons être des personnes effacées. On devrait rester à l’ombre, être des personnes humbles pour la mémoire de notre enfant. Hélas, nous sommes les plus agités. Je demande aux uns et aux autres de se calmer. Le moment de la guerre de langage n’est pas indiqué. Certains chinois contre ma fille Tina et la maman d’Arafat contre certains chinois ! Cela ne nous honore pas.

Logiquement, vous chinois et nous, devrions être une même famille. Le respect se mérite. Les bonnes réactions appellent les bonnes réactions, les mauvaises réactions appellent les mauvaises réactions. Je vous invite tous au calme. On me dira :  » Mais parle à ta fille !  ». Vous les chinois, je peux vous maîtriser. Pour tout l’amour que vous avez pour Arafat, vous pouvez m’écouter.

Lire aussi : Deux semaines après ses funérailles, elle revient dans son village natal: Elle n’était en réalité pas décédée

Mais ma fille ne peut pas m’écouter. Elle ne m’a jamais écoutée. J’ai été l’objet de toutes formes de dénigrements publics. J’ai souffert à l’ombre. À vous, les proches d’Arafat et à vos familles, je vous demande pardon. Ma fille allume le feu partout. Je la suis avec un seau d’eau pour éteindre le feu. Je vous demande pardon. Je souffre à l’ombre  », a déclaré la mémé de DJ Arafat.

Rappelons que mémé Hélène Dandi Lou est la promotrice de la fondation Arafat Forever

Dan Singault

Commentaires

Commentaires