Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

La saga des héros africains : Gnahoré Léon Djalega, l’autre Spider-Man de Paris

On se souvient tous d’un jeune homme sans papiers répondant au nom de Mamoudou Gassama qui est admirablement entré dans l’histoire après le sauvetage, il y’a deux ans, d’un jeune garçon du haut d’un immeuble. Ce geste héroïque lui a valu le pseudonyme de « Spiderman de Paris ».

Sa bravoure hors du commun a été récompensé de nombreuses distinctions et honneurs, faisant de l’homme un véritable héros dans le monde entier et spécifiquement dans son pays le Mali. Le 11 Juin dernier, un autre homme est entré dans l’histoire pour un acte d’héroïsme à forte résonance.

Selon les faits reconstitués, l’homme de 31 ans répondant au nom de Djalega Léon Gnahoré et exerçant une fonction d’agent d’entretien a sauvé in extremis les occupants d’un immeuble de 16 appartements consumé par un incendie gigantesque.

Lire aussi : Election présidentielle des DJ de Côte d’Ivoire : DJ Boombastik candidat…

Le jeune ivoirien en France depuis deux années sortait ce soir-là les poubelles quand il a remarqué du feu provenant du deuxième étage de l’immeuble et aperçu une vieille dame sur le point de brûler vive.

Après avoir évacué la dame des décombres, il a toqué à toutes les portes environnantes afin que tous les résidents de l’immeuble évacuent les lieux. Auréolé pour son acte de toutes les attentions, honneurs et louanges qui prévalent en pareille circonstance, la gloire éphémère du héros est en train de virer à la désolation.

Sans papiers comme Mamoudou Gassama à l’époque, le brave ivoirien de Paris n’est toutefois pas au bout de ses peines, quelques jours après son sauvetage. S’exprimant face à un média français il y’a quelques jours l’homme a dit ceci :

« Je regrette d’avoir été mis en lumière ».

Lire aussi : Rumeurs de séparation avec Maria Mobil: Jonathan Morrisson clashe ses détracteurs

En effet, l’Ivoirien de 31 ans employé d’une société de nettoyage sous-traitante de la RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris) a été informé par ses employeurs de son remerciement dès le 7 Juillet prochain. La cause, il est sans-papiers.

« Pourtant ils le savaient. Maintenant, ils disent que si je veux continuer à travailler, il faut un document que je n’ai pas. Il faut que je vive ! Ce travail, je le fais avec cœur, les poubelles, le ménage des parties communes, je fais aussi le travail d’autres agents, et souvent même on fait des déménagements ! » s’est exprimé, écoeuré Djalega Leon.

Lire aussi : Côte d’Ivoire/Coronavirus: L’humoriste Boukary apporte son soutien aux élèves de Yopougon

Une situation de détresse qui a vu la massive mobilisation des riverains du quartier (où le drame a eu lieu). La pétition signée par ces derniers semble avoir trouvé écho favorable auprès de la mairie de Paris et des autorités compétentes.

Il ressort aujourd’hui que la demande d’asile du désormais héros national sera accélérée. La saga des héros africains est loin d’être à son terme…

Mamoudou Gassama, Djalega Léon inscrivent leur nom dans la pierre et à leur suite d’autres héros nés pour marquer leur époque se lèveront pour qu’un autre regard soit jeté sur le peuple africain…

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,