L’Allemagne va tenter de rattraper son retard en Afrique en organisant un forum économique en mars prochain

L’Allemagne cherche à rattraper son retard en matière de coopération économique avec l’Afrique par rapport à la Chine, aux Etats Unis, à la France, à la Grande Bretagne, et même à certains pays émergents comme l’Inde, le Brésil et la Corée du Sud. La première puissance économique européenne compte en effet sur le premier forum économique Allemagne-Afrique prévu le 23 mars 2017 à Francfort pour renforcer ses liens commerciaux et familiariser ses entreprises avec le continent.

L’Allemagne va tenter de rattraper son retard en Afrique en organisant un forum économique en mars prochain

Sur les 10 milliards de dollars d’investissements allemands en Afrique chaque année, 90% se concentrent sur seulement trois pays (l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie) au moment où les entreprises germaniques ne réalisent que 2% de leurs activités en Afrique. Et selon les dernières statistiques disponibles, les échanges commerciaux germano-africains ont totalisé 60 milliards en 2013, un niveau bien inférieur à celui du commerce sino-africain qui a dépassé la barre de 200 milliards de dollars durant la même année.

Le forum Allemagne-Afrique vise à «combler le fossé» en facilitant le dialogue, les relations d’affaires et les échanges commerciaux.

« Le besoin de l’Allemagne de toucher de nouveaux marchés coïncide avec les indicateurs économiques de plus en plus sains de nombreux pays africains, notamment la croissance de la classe moyenne, la meilleure stabilité politique et l’envie de développer la fabrication au niveau national », a déclaré Charles Huber, député et membre du Comité de coopération économique et de développement de la République d’Allemagne, précisant que «l’Afrique apprécie particulièrement l’éthique du travail, la précision et la fiabilité allemandes».

Six des dix économies bénéficiant de la croissance la plus rapide au monde se trouvent en Afrique, et le continent devrait devenir la région à la croissance la plus rapide au monde jusqu’en 2040.

Agence Ecofin