L’armée irakienne ouvre un nouveau front au nord de Mossoul

La partie Est de Mossoul est officiellement sous contrôle, mais de l’autre côté du Tigre, plus d’un tiers de la ville est toujours dirigé par l’organisation Etat islamique. Les forces irakiennes ont ce jeudi lancé une offensive pour entrer par le nord-ouest, un nouveau coup pour frapper le groupe EI.

Avec notre correspondante à ErbilOrianne Verdier

media
Les décombres de l’hôpital al-Salam, le 2 mai, après la rude bataille qui a opposé les forces irakiennes aux combattants du groupe EI à l’est de Mossoul.

Voilà plus de 6 mois que les forces irakiennes se battent autour et dans cette ville de Mossoul dont la libération avait été annoncée pour la fin 2016. Depuis plusieurs semaines, un front s’est formé au sud aux portes de la vieille ville, coeur de la rive ouest de Mossoul, mais les soldats peinent à avancer.

En effet plus de 35% de cette rive est toujours contrôlée par l’organisation Etat islamique et jusqu’à maintenant il était impossible de prendre en étau les jihadistes. Jeudi, un nouveau front a été lancé pour avancer depuis le nord cette fois en direction du coeur de Mossoul.

Pour l’heure, les forces irakiennes ne sont qu’à l’entrée de Mossoul Nord. Il faudra donc encore plusieurs jours voir semaines avant de pouvoir lancer l’offensive sur la vieille ville depuis plusieurs fronts. Ces dernières semaines n’ont pas été marquées par d’importantes avancées, mais sur le terrain en réalité les soldats combattent en permanence, perdent, puis reprennent des positions.

Rfi.fr