Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le Baron de Yopougon était en ébullition avec le groupe « Lagô Djiri »

Le Baron de Yopougon a refusé du monde le samedi 10 novembre dernier, lors de la présentation et dédicace du deuxième album du groupe musical Lagô Djiri. Le groupe composé de Nago Elvis (2gigas), Lapka Yves Roger (Toubon) et Djiriga Michel (Batterie jamais déchargée), déplacé tous les férus et adeptes de la musique tradi-moderne. Le groupe Lagô Djiri qui ambitionne redonner à la musique tradi-moderne ses lettres de noblesse, a donc réussi cette première mission. Les trois artistes de ce groupe à travers leur nouvel opus de six (6) titres chanté en français et en guébié ont mis le feu au Baron de Yopougon.

Lire aussi : Interview vidéo avec EMMA DOBRE (sa vie, sa relation avec Kerozen, 24NOV… elle dit tout)

Avec des titres de cet album tels que « Gninguê gninguê », « Pkapkato », « Femme au foyer », « Jésus mon sauveur », ils abordent des faits de société, tels que l’ingratitude des hommes, l’hypocrisie et de Dieu. De belles orchestrations musicales sur cette œuvre qui rappellent les heures de gloire des groupes Sakolo et Dji’z. Et c’est ce qu’on a retenu des mélomanes et surtout du peuple Guébié, venus nombreux au Baron de Yopougon. Car la musique de ces trois jeunes gens fait honneur à cette région de la Côte d’Ivoire. Une musique tradi-moderne ivoirienne qui avait gagné tout le pays grâce aux devanciers que sont Akezo, Sakolo, Les Djiz et autres. Dogba Rivé, opérateur économique, représentant la marraine de la cérémonie et Solange Azialo, invitées spéciales ont tous exprimé leurs encouragements aux trois artistes et leur producteur, Dadi Gogo. Les mélomanes et férus de la musique tradi-moderne ont été invités à se procurer cette œuvre. Comme au bon vieux temps du Baron de Yopougon, de 21h à l’aube, ils ont communié avec Lagô Djiri et d’autres artistes venus les soutenir.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,