Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le carnet de la danse ivoirienne

Nous dédions notre page,cette semaine,à l’un des pionniers de la danse urbaine et contemporaine en Côte d’Ivoire. Massidi Adiatou, c’est de lui qu’il s’agit, a participé a donné à la danse ivoirienne ses lettres de noblesse avec les techniques qu’il a apporté et les lauriers qu’il a glanés. Honneur à un monument de l’édifice chorégraphique ivoirien.Retour sur son parcours.

 

Massidi Adiatou : danseur de son temps

Autant la Côte d’Ivoire a été le carrefour incontournable de la musique, autant elle a dominé la scène de la danse africaine à un moment donné. Cette belle performance, elle la doit à l’un de ses danseurs les plus talentueux et créatif de sa génération : Massidi Adiatou.

Né pour danser

Immigré nigérian (de la guerre du Biafra) avec ses parents, Massidi atterrit très petit (à l’âge de2 ans) en Côte d’ivoire qui leur offre son hospitalité. Enfant, il commence à danser  sur les sons que distille  l’enceinte acoustique  du  magasin de réparation et de location de sono de  son père. Le petit garçon rechigne à aller à l’école et manifeste des prédispositions pour la danse.Un peu plus jeune, Massidi se débrouille à  intégrer le groupe de Black Show et ,plus tard , le prestigieux Village KiYi M’Bock.Fondé par Were Were Liking, le Village KiYi est, au début des années 80,  bien plus qu’une simple troupe artistique. C’est  un véritable pôle  de formation et de création qui  forme ses pensionnaires à  une nouvelle conception de l’artiste polyvalent. La danse, le théâtre, le conte, la  musique sont enseignés en utilisant de façon originale toutes les ressources scéniques (scénographie, costumes, maquillage, son et lumières).Au début des années 90, Massidi quitte le village KiYi avec un statut flatteur d’assistant-chorégraphe. A cette étape décisive de sa jeune carrière, il ose le pas en créant sa compagnie, N’Soleh. A cette époque, un programme d’incitation à la création, « Afrique en Création » est lancé par le ministère de la Coopération de France. Suite à ce programme de sensibilisation, un concours panafricain de danse, les premières Rencontres chorégraphiques de l’Afrique, est organisé en Angola en 1995.A la seconde édition en 1998,Massidi et N’Soleh remportent le premier prix avec la  pièce  « Corps Actif ».

Reconnaissance internationale

Ce qui va faire la renommée de N’Soleh et de Massidi en ce moment-là, c’est la nouvelle forme d danse qu’ils développent. C’est une nouvelle esthétique chorégraphique. Mélange de danse urbaine et pas traditionnels. Une danse fortement marquée par la « physicalité » et la plastique de ses interprètes. Le ballet est violent, rapide et  athlétique. C’est en tout cas un nouveau style qui donnait ainsi des lettres de noblesse à la danse contemporaine ivoirienne. Sur émulation de N’Soleh, d’autres groupes et compagnies de danse vont se créer et s’illustrer dans cette nouvelle forme chorégraphique. Ce fut le cas (et sur impulsion de Massidi) notamment de la compagnie Tchétché de Béatrice Kombé, un quatuor de filles aux corps athlétiques. On les considérera alors comme le pendant féminin de N’Soleh. La jeune compagnie va glaner de nombreux  lauriers et distinctions avec plusieurs créations. En 1995, N’Soleh réalise sa première création ‘’Dolorosa’’, en collaboration avec TV5 Monde et la Revue Noire. Dans la même année, Il reçoit le prix découverte du MASA (Marche des Arts et de Spectacles Africains). En 1996 : il signe » Forsaye’’ , plus tard collabore avec la styliste Oumou Sy pour  » la vie à de longues jambes » sous la direction de Jean Michel Bruyère. En 1997, il chorégraphie et met en scène ’’Kpalezo’’ un Défilé de Mode avec Alphadi, Christian La Croix, Oumou Sy. Il assiste et danse dans « Issé Timossé » du chorégraphe Bernado Montet présenté au Théâtre de la ville, l’opéra d’Angers.

En 1997, Massidi Adiatou fait la connaissance de la chorégraphe franco-haïtienne, Jenny Mezile. Il l’épouse, elle et ses idées. En 2002, avec Jenny Mezile, ils signent les chorégraphies  de la cérémonie d’ouverture et de clôture de la Coupe d’Afrique des Nations de football au Mali ‘’CAN’’. Massidi va ensuite  collaborer avec la compagnie Montalvo-Hervieu et le Théâtre de Chaillot pour des sensibilisations à la danse. En 2004 , il signe « Beloved Haïti », duo dansé et co-écrit avec Jenny Mézile. Lauréat en 2006  de Visa pour la création par Cultures France.  En ,2007 , il est danseur, chanteur et chorégraphe pour l’Opéra de Suggeta Fribourg ‘’Jeu de Pomme’’.  Dans la même année, il signe le solo ‘’1 Pour 300’’ créé avec Jenny Mezile suivie d’une tournée africaine.2008,  il est danseur et comédien dans Chester Himes mise en scène par Éva Doumbia, (tournée septembre 2009 au Brésil).  Il est sollicité par Eva Doumbia en Aout 2009 pour la chorégraphie et l’interprétation de France Do Brasil au Brésil suivie d’une tournée à Chateau Vallon et Marseille en Janvier 2010.

Ambitieux

En 2010, Massidi et Jenny signent la chorégraphie de « Rue Princesse », un ballet mixant danse urbaine et contemporaine, en hommage à cette mythique rue de la commune de Yopougon (Abidjan), terreau d’ambiance et d’orgie, fertile à la création urbaine. « Rue Princesse » ira en tournée en Allemagne et en Suisse la même année.

 

cultu

 

En 2012, Massidi Adiatou et Jenny Mezile organisent la première édition d’Afrik Urbanarts, le premier festival de danse contemporaine de Côte d’Ivoire. Dans la foulée, Massidi est décoré par le ministère ivoirien  de la Culture qui lui confie la responsabilité de  Délégué du Pôle Danse. Avec cette casquette, Massidi a pour mission de structurer le milieu pour une vraie professionnalisation.« Mon projet le plus cher, confie-t-il, c’est de créer une danse pour la Côte d’ivoire de sorte à ce qu’elle reflète l’image de ce pays aux quatre coins du monde. Pour ça,  je suis en train de faire des recherches pour aboutir à la réalisation de ce rêve et  permettre par la même occasion aux jeunes danseurs ivoiriens de vivre dignement de la danse. »

Harding M’Bra

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.