Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le citoyen Autorité Bedes pense que le tournoi de Jonathan Morisson n’aura plus lieu

Le tournoi de maracana dénommé ‘’Tchintchin 2022’’, projet du jeune entrepreneur ivoirien Jonathan Morisson est-il un mort-né ? Le risque n’est pas grand de répondre par l’affirmative. Le tournoi qui devait démarrer le 13 juin 2022 prochain n’a pas encore vu le stade construit comme l’avait pourtant annoncé l’initiateur du projet.

Lire aussi : Les artistes pro-Gbagbo pourront bientôt rentrer au pays

Nous sommes pourtant à quelques jours du 13 juin et l’espace qui est préposé pour accueillir l’évènement à Yopougon SIDECI ne donne encore aucun signe de sa faisabilité. Autorité Bedes, un citoyen de la commune se présentant comme le parrain de l’une des équipes devant prendre part au tournoi avait déjà, fin mai, attiré l’attention des ivoiriens sur ce fait.

Il est revenu à la charge en taclant ouvertement Jonathan Morisson sur ce qui semble finalement être un échec du tournoi. Car de ce 09 juin 2022, on peut difficilement croire qu’un pourrait monter un stade en quatre jours afin qu’il soit disponible le 13 juin. C’est techniquement impossible. Dans une publication postée sur la toile il y a deux jours, Autorité Bedes a brocardé l’entrepreneur sur plusieurs de ses sorties mais il a surtout, s’agissant du tournoi Tchintchin, émis la thèse qu’il n’aura plus lieu :

Lire aussi : Eunice menace de rendre des femmes aveugles si jamais …

‘’…Il pense que toutes ces publications vont pouvoir étouffer le report de son tournoi. Champion les ivoiriens sont très concentrés. Ils attendent le 13 juin pour constater qu’il n’y a pas de tournoi pour comprendre qui tu es véritablement…’’.

Le projet du jeune entrepreneur, avait pourtant suscité beaucoup d’espoir pour les jeunes gens des quartiers dortoirs qui voyaient en cette occasion la possibilité de taper dans l’œil de quelques recruteurs.
Le maire de Yopougon, à l’issue d’une audience accordée à Jonathan Morrison et son staff le 21 mars 2022, avait accepté l’organisation du tournoi dans sa commune. Le vainqueur de la compétition, rappelons-le, devait remporter la cagnotte de 40 millions de FCFA.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI