Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le groupe Révolution et les zouglouphiles se sont laissés

Révolution a réussi son examen d’entrée dans la cour des grands. Après six ans de carrière artistique, ils ont gratifié leur public de leur premier concert musical. Les quatre jeunes chanteurs ont fait salle comble à la 4.000 places du Palais de la Culture de Treichville, ce samedi 06 Aout 2016.

La salle est déjà pleine aux environs de 16 heures. 95 % des personnes présentes sont de sexe féminin. Fans, artistes, producteurs, et personnalités politiques sont venues en grand nombre voir ce spectacle de musique.
Quelques heures plus tard, les premières parties montent sur scène. Bamba Ami Sara, les leaders, Gadoukou la Star, Jeanine Kleen et bien d’autres se succèdent sur le podium. Dans les loges il y a encore de nombreux artistes chanteurs, présents pour la première partie, mais il est déjà 20 heures, et le public commence à s’impatienter. L’animateur annonce la fin de la série de prestation, s’excuse et appelle les musiciens du groupe Révolution. Cinq minutes plus tard, tout le monde est installé, le décompte est lancé, les danseurs sont sur scène. Les projecteurs sont tous éteins, seules les lumières des téléphones portables scintillent dans la salle, comme des lucioles.

Les révolutionnaires de la musique !
Quatre personnes, capuches rouges à la tête, démarche de soldats, arrivent sur la scène. Les projecteurs se rallument. La foule hurle. Zouglou Révolution est enfin là ! Ils retirent ensemble les capuches. Ils sont vêtus de tee-shirts noirs, des salopettes en cuir noir, paires de basket aux pieds. Chacun le micro en main, fixent le public sourire aux lèvres.
« Merci d’être venus nombreux, d’avoir patienté jusqu’à cette heure pour nous. Nous nous excusons pour le retard », lance Prométhée le lead vocal du groupe.

Le public applaudit et lance des cris de joies. Le retard du groupe est oublié.
« On va se laisser ! On va se laisser ! », Les paroles de la première chanson composée uniquement pour ce jour. Les danseurs sur scènes accompagnent chaque parole d’un pas de danse. Les applaudissements retentissent.
Kilo Kilo, Le Choix, Problèmes de Rezo… les titres s’enchaînent. Les thèmes évoqués, la femme, l’amour, la beauté, la méchanceté. Ils accompagnent tous les titres de chorégraphie. Le public découvre qu’en plus de la musique les artistes s’essayent à la danse.
Au cours de leurs prestations, artistes chanteurs, parents, amis, défilent sur scène pour les féliciter.
Ils racontent leur histoire, ils évoquent des moments clés de leurs parcours.
Une chanson émouvante, puis une autre qui fait bouger le public.

Je bois plus !
L’exclusivité du concert c’est ce nouveau titre ‘’ je bois plus’’. Prométhée s’installe au milieu de la scène, guitare en main, il chante.
« Je le joue spécialement pour vous aujourd’hui. La sortie officielle ce sera dans quelques semaines après le concert », les spectateurs sont conquis par le titre. Ils reprennent le refrain de la chanson.
« Je bois plus oh ! Je bois plus » !
Après Je Bois Plus, Oka, Chagrin d’amour, Elle ne sait pas, Amour d’Enfance, Prisonnier puis le tube à succès Mikina. C’est la débandade dans le public. Tout le monde se lève pour danser. Sur le podium deux femmes aux postérieurs rebondis, dans des tenues moulantes, rejoignent les chanteurs sur le podium.
C’est la dernière chanson, la salle se vide peu à peu.
Les chanteurs avancent jusqu’au bout de l’estrade, tiennent leurs mains et disent ensemble :
« Merci » !

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,