Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le marabout violait ses patientes (9 sept 2006)

LES maux physiques et spirituels. Telle est la spécialité affichée, et reconnue, d’un marabout de Colombes, violeur autant que guérisseur. Ce Malien de 44 ans vient d’être arrêté et écroué pour au moins cinq viols. Il abusait de ses jeunes clientes

après leur avoir fait avaler un breuvage douteux les plongeant dans une profonde léthargie. L’affaire démarre en mars dernier, avec la plainte d’une jeune femme pour attouchements sexuels. Sur les conseils d’une amie, cette étudiante sportive consulte le marabout le 7 mars pour une douleur au genou.

Lire aussi : Sénégal – Elle tue le bébé de sa voisine en le jetant dans un puits

Dès son arrivée dans l’appartement du guérisseur, place Aragon à Colombes, le marabout fait ingurgiter « la boisson des dieux » à sa patiente. Une boisson chaude, au goût amer, qui plonge l’étudiante dans un sommeil profond. Mais, dans la nuit, elle se réveille, s’étonne d’être déshabillée et de voir l’homme allongé à ses côtés, et replonge dans sa léthargie.

Au réveil, ses souvenirs sont confus, mais elle se souvient avoir repoussé les avances du guérisseur aux moeurs douteuses. Alors elle consulte un médecin qui constate le viol. L’étudiante porte plainte aussitôt et la brigade de sûreté départementale est saisie de l’affaire. Les analyses de sang de la victime révéleront l’absorption d’anxiolytiques à haute dose.

Le breuvage amer était surtout composé de médicaments du type Lexomil. Venue spécialement de province pour consulter ce guérisseur, connu pour son efficacité, l’étudiante est incapable de retrouver l’adresse exacte du marabout.

Lire aussi : Kenya : il s’immole par le feu dans sa voiture parce sa femme l’aurait trompé

Les jeunes femmes avaient entre 20 et 30 ans Menant activement l’enquête, les hommes de la sûreté départementale parviendront toutefois à le localiser le guérisseur, mais celui-ci est en voyage au Mali. Qu’à cela ne tienne, ils attendent son retour et vont le cueillir à l’aube, chez lui, mercredi matin.

Grigris, boissons étranges, préparations d’herbes séchées s’entassent dans l’appartement propre du guérisseur qui est donc placé en garde à vue. Au moment de quitter les lieux avec leur suspect, les policiers remarquent une jeune fille en

pleurs au pied de l’immeuble. Un bref échange permet d’apprendre qu’elle compte parmi les « patientes » du Malien. Entendue à son tour par la police, elle décrira le même breuvage que l’étudiante sportive, les mêmes souvenirs confus… et d’autres plus précis : plusieurs. Curieusement,

Lire aussi : Bingerville : Marcel Ottavi ancien formateur des pilotes d’Air Côte d’Ivoire s’est suicidé

elle revenait pourtant chez le marabout qui exerçait sur les jeunes femmes, toutes âgées d’une vingtaine à une trentaine d’années, une véritable emprise.

Selon les explications du guérisseur, la relation sexuelle était destinée à « purifier le corps des jeunes filles » et les débarrasser des impuretés de leurs précédents amants. Grâce au témoignage de la jeune fille en pleurs, les enquêteurs ont retrouvé trois autres victimes, mais soupçonnent fortement que bien d’autres

femmes aient avalé la « boisson des dieux » avant d’être violées. Mis en examen pour « viols sur personnes vulnérables, exercice illégal de la médecine et administration de substance nuisible », le marabout dort en prison.

leparisien.fr

VOUS AIMEREZ AUSSI