Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Le Sénégal peut-il alimenter l’Europe en gaz ? (francetvinfo.fr)

L’Europe, particulièrement l’Allemagne, cherche à réduire sa dépendance au gaz russe.

Dakar se dit prêt à livrer dès 2023 du gaz naturel liquifié (GNL). Et les cliens ne manquent pas. L’Allemagne est en discussions “intensives” avec le Sénégal pour participer à des projets autour des ressources en gaz du pays ouest-africain, qui est lui-même prêt à alimenter l’Europe. Gagnant-gagnant : le Sénégal cherche des investissements pour développer ses infrastructures et l’Europe des sources d’approvisionnement pour réduire sa dépendance au gaz russe.

Immense champ gazier
Le Sénégal, pays d’Afrique de l’Ouest, place beaucoup d’espoir dans l’exploitation future commune avec la Mauritanie des champs de gaz et de pétrole découverts dans l’Atlantique ces dernières années. Le président sénégalais a prévu le début de la production en décembre 2023, à raison de 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an dans un premier temps, et 10 millions en 2030.

Lire aussi : Législatives/ France – Rachel Kéké, l’ivoirienne qui représentera Mélenchon à Val de marne

“Nous sommes prêts, nous, au Sénégal en tout cas, à travailler dans une perspective d’alimenter le marché européen en GNL.”

Energies fossiles
Berlin et Dakar veulent aller plus loin dans la coopération. L’Allemagne est déjà engagée au Sénégal dans des projets d’énergie renouvelable ou de stockage de l’énergie, et des discussions ont commencé en ce qui concerne le gaz. “J’ai demandé au chancelier de nous accompagner pour le développement de ces ressources de gaz, pour la production de GNL à partir de l’Afrique vers l’Europe, et aussi pour le gas-to-power”, c’est-à-dire la production de gaz destinée à alimenter les centrales électriques locales, a déclaré le président sénégalais. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI