Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

les douceurs de minuit / Rencontre inoubliable (Partie 2)

Nous étions quatre à partir, Doudou, son ami, sa petite-amie puis moi. Nous étions en route depuis maintenant 3 heures du temps, je m’impatientais d’arriver à ce lieu paradisiaque dont m’avait parlé Doudou.

Voilà trois maisons dépassées et nous y étions enfin.
C’était un complexe hôtelier vraiment magnifique. Il possédait une piscine, un piano-bar, un restaurant très classe, un très beau Jardin, un espace de jeux et bien entendu les chambres et des suites vraiment à mon goût comme s’il savait ce que j’aimais.

Il était environ 14h15 quand nous avions foulé le sol de ce complexe hôtelier. Comme nous étions tous affamés, nous nous sommes rendus dans le restaurant pour commander de quoi à manger. La commande fût faite dont la soupe du pêcheur pour Doudou et ses amis. Moi étant allergique au crustacés j’ai opté pour un plat de frites de pommes de terre au filet de bœuf. La cuisine on en pouvait pas s’en plaindre car elle était parfaite.

Après le repas, nous avions décidé de nous rendre à l’espace de jeux. Malgré la multitude de jeux disponibles , nous obtenions pour le « baby foot » afin d’être en équipe. Un moment, les garçons nous abandonèrent tout en s’excusant sûrement qu’ils étaient allés voir les chambres puis ranger nos affaires.

Étant en plein air dans un lieu flétri d’arbres, une très belle végétation d’ailleurs mais à une certaine heure, les moucherons commençaient à gâcher la bonne ambiance. Doudou et son ami étaient déjà de retour et j’ai demandé à rentrer en chambre pour prendre un bain et me reposer mais Doudou voulait qu’on passe encore du temps ensemble avant d’aller dormir.

J’avais tout de même tenu à prendre un bain. Il m’accompagna alors dans la chambre où j’allais être logée. Je pris ma douche et les rejoignis mais cette fois dans le piano-bar.

J’avais mis un haut stretch rose à bras mince qui me prenais bien le torse et une petite culotte ras de fesses tout aussi rose. À vrai dire j’ai des formes très généreuses donc mon entrée ne fût pas inaperçu de tous. Là, moi-même je m’étais demandée si je n’avais pas mis cette tenue exprès.
À mon arrivée au bar, Doudou et son ami ne se sont même pas gênés de me dévisager. On pouvait voir les yeux de Doudou me déshabiller tant ils étaient figés sur moi.
Moi j’aimais bien ce regard apparemment, je sentais que je lui faisais de l’effet et ça m’amusait un tout petit peu quand-même.

Il était 21h quand je les avais rejoint. Il ont commandé et nous avons commencé à boire. L’ambiance était tellement bonne que nous avions dansé jusqu’à 2h45 du matin.
Il fallait rentrer en chambre se reposer, c’est là que je découvris que Doudou et moi devions partager la même chambre. Je fus surprise et en même temps très heureuse en mon fort intérieur mais je faisais tout pour ne pas faire paraître cette joie qui m’animait.

Faisant mine de gêne de partager la même chambre avec quelqu’un qui n’était pas mon petit ami, je lui demandai :
– Doudou stp, je peux savoir pourquoi as-tu réservé une chambre pour deux ?
– L’idée de partager la même chambre avec moi ne te plaît pas ? Tout en me souriant.
– Heu…
Avant même que j’eusse entamé ma phrase qu’il me dit:
– Désolé ça n’a pas été fait exprès, il n’y avait plus d’autres chambres celle là nous l’avons eu de justesse mais si tu veux je dormirai dans le canapé et toi dans le lit.
Je savais qu’il n’était pas sincère mais ce n’était pas pour me déplaire en tout. Et à moi de lui répondre :
– Non, tu n’as pas à le faire tu peux te coucher dans le lit avec moi. Ce n’est pas à cause d’un problème de chambre tu gâcheras ton séjour en te donnant un torticolis .
– OK Ester merci à toi. Mais t’inquiète je ne ferai rien qui pourra te mettre mal à l’aise.
– Je te crois.

Il alla ensuite prendre son bain, pendant que moi je regardais la télé. À sa sortie, il avait un grande serviette blanche nouée à la ceinture. Quand je l’ai vu, je me suis criée intérieurement ‘’waouh ‘’ quel beau corps !
J’étais vraiment hypnotisée par son torse avec ses abdos à couper le souffle. J’avais fini même par oublier l’émission intéressante qui passait à la télé. Il avait tout ce qu’il fallait pour me faire succomber mais je me suis dite intérieurement « reste forte ma chérie et surtout ne réponds pas à la tentation OK ? Tu es prévenue Ester je te tiens à l’œil. »

(à suivre)

DYL

Découvrez la partie 1 de cet épisode ici : https://goo.gl/LDWGzZ

Commentaires

Commentaires