Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Les douceurs de minuit /Rencontre inoubliable (partie1)

Il était gendarme au Tribunal du Commerce. Et comme chaque nouvel An, ma patronne avait pour habitude d’offrir des présents aux employés du service qui gérait nos différents dossiers, cette année, je devrais encore m’en charger.
Ce jour du 3 janvier 2015, j’ai apporté aux collaborateurs du tribunal leurs présents, sauf à Doudou, parce que bien évidemment, je ne le connaissais pas : c’était la toute 1ère fois que je le voyais.
À ma sortie du tribunal, j’entends une voix douce suave et posée m’interpeler :
– Mademoiselle, s’il vous plaît !
Je me retourne pour voir si c’est bien de moi qu’il s’agissait. Et alors, j’aperçois un très bel homme à la carrure de mes rêves, avec un magnifique teint noir ébène, une taille d’environ 1m85 avec de surcroît un très beau sourire.
Je me mis à fantasmer sur lui, puis après coup, je repris mes esprits en me disant intérieurement : ‘’Allez, Esther, que fais-tu ? Réveille-toi’’.
Mes esprits revenus à leur place, je lui demandai avec un radieux sourire : – C’est de moi que vous parlez ?
– Oui, belle dame. Me répondit-il.
– Ai-je oublié quelque chose ?
– Oui, moi.
Étonnée, je le regardais avec les yeux hagards. Il reprit :
– Ha bon on fait le tri maintenant pour les présents ? Je ne mérite pas aussi d’en avoir ? Demanda-t-il avec un sourire en coin qu’on ne peut qu’être obligé de liker.
Alors je lui répondis avec tout aussi mon plus beau sourire
– Désolée, monsieur, ça n’a pas été fait sciemment mais c’est la 1ère fois que je vous vois ici et si j’avais que vous étiez au service, je vous aurais envoyé votre présent. Mais ça ne dérange pas qu’est-ce que je peux vous offrir ? Demanda-t-elle sur une pointe d’excuse.
– J’accepetrais volontiers une bouteille de vin.
– OK, sans souci, monsieur, vous aurez votre vin.
Sur ces entrefaites, nous nous dîmes au revoir.
De retour au bureau, je fis part de cette impromptue rencontre à ma patronne en lui disant qu’on avait omis un personnel du tribunal. Elle dit OK et que je pouvais voir la Comptable pour ça. C’est ainsi que reçus la somme de 10000Frs cfa pour acheter le vin de Doudou (car ainsi s’appelle le bel homme en question). J’achetai le vin et je fis l’emballage moi-même au bureau. J’étais tellement pressée d’aller lui offrir son présent !
C’est ainsi que le lendemain de notre rencontre, je partis lui remettre sa bouteille de vin. Il était très étonné de me revoir avec son présent et ce fut une agréable surprise pour lui et moi une joie immense de le revoir.
– Madame, vous êtes très gentille ; je n’ai pensé à aucun moment que vous reviendrez pour m’offrir ce cadeau. Vous savez, les relations humaines sont plus importantes que le matériel. Merci à vous madame. Dit-il, plein de reconnaissance.
– C’est mademoiselle, et non madame : je suis Esther et vous ? Répondis-je, à brûle-pourpoint, désireuse de corriger l’erreur qu’il faisait sur mon statut.
– Doudou
– Doudou ! ! !
– Oui !
– Enchanté, alors Doudou !
Et ensuite nous avons échangé nos comptes Facebook ; je ne sais pourquoi ça c’est passé comme ça mais on l’a fait. Et nous sommes devenus amis, on causait régulièrement par messenger.
Et une fois, j’ai vu ses photos sur Facebook dans un lieu paradisiaque de la ville d’Abidjan où l’on sentait qu’il s’était très bien amusé. Je n’ai pas compris mais j’ai eu un petit pincement au cœur et je n’ai même pas eu la force de me retenir et je lui envoyai un message qui disait qu’il faisait la belle vie sans moi et que ce n’était pas gentil de sa part ; comme s’il était obligé ou qu’il était mon petit ami.
À lui de me répondre qu’il était vraiment désolé et qu’il prépare une prochaine sortie et que si je voulais bien je pourrais faire partir du voyage et qu’est-ce que j’en pensais. Je n’ai même pas pu dire ‘’non’’. J’ai accepté avec beaucoup d’enthousiasme. C’est alors que le week-end qui a suivi, nous étions en partance pour une ville de l’intérieur, précisément chez lui. C’est ce jour que va commencer ma très belle aventure avec Doudou, mon Doudou.

(A suivre) DYL

Lire aussi : ‘‘C’est payant’’ / Des proches révèlent : « Bop de Narr s’est rallié à Emma Lohouès »

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,