L’ex-entraîneur de football Bennell condamné à 30 ans de prison pour pédophilie

Barry Bennell, un ancien entraîneur de football britannique accusé d’agressions sexuelles sur mineurs, a été condamné lundi 19 février à 30 ans de prison. Son procès a beaucoup ému la Grande-Bretagne. Le scandale de pédophilie est parti du témoignage de l’ancien joueur professionnel Andy Woodward. Victime de Barry Bennell lorsqu’il était adolescent, il avait décidé l’automne précédent de sortir du silence.

Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

media
Barry Bennell avait entraîné plusieurs équipes de jeunes au Royaume-Uni (photo d’illustration).

« Vous étiez le diable incarné », a lancé à Barry Bennell le juge Clément Goldstone à la lecture de la condamnation de l’ancien entraîneur. Durant cinq longues semaines, Bennell, qui va passer le reste de sa vie en prison, a été jugé pour cinquante infractions pour viols, tentatives de viols et agressions sexuelles à l’encontre de douze garçons qu’il entraînait entre 1979 et 1991.

Depuis qu’Andy Woodward a courageusement levé le secret sur son calvaire – vécu lorsqu’il jouait pour l’équipe de Crewe Alexandra – une cascade de témoignages a déferlé dans la presse, notamment de la part d’anciens joueurs internationaux disant avoir été agressés sexuellement par Barry Bennell lorsqu’ils étaient enfants.

L’ancien entraîneur de football avait entraîné des équipes de jeunes dans plusieurs clubs, dont ceux de Crewe Alexandra, Manchester City et Stoke City. Il avait déjà été condamné pour des agressions sur mineurs au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais jamais dans le cadre de ses fonctions.

Avec 25 détectives et 17 brigades de police mobilisées sur cette affaire, le dossier Barry Bennell a été l’un des plus gros scandales de pédophilie au Royaume-Uni.

Rfi.fr