Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

L’histoire de la culturiste unijambiste qui a ému le monde entier

Avant d’être la femme unijambiste Culturiste qui fait la fierté de la chine aujourd’hui, Gui Yuna n’a pas connu une enfance facile encore moins une vie d’adulte. Mais elle est restée forte et a cru en elle. Elle a son accident à l’âge de de 7ans où elle perd une jambe. Elle est élevée par sa mère uniquement car orpheline de père avant même qu’elle ne voit le jour. A l’école c’est l’enfer, ses amis n’arrêtent pas de la marginaliser.

Lire aussi : Infrastructures : Le stade HKB de Grand-Lahou bientôt réhabilité

Mais Gui Yuna a su garder la tête haute et s’accepter telle qu’elle est. Avec courage, Gui Yuna réussit à se qualifier dans l’équipe chinoise lors des Jeux Paralympiques d’Athènes en 2004, terminant septième de sa catégorie en saut en longueur. Elle a également fait du saut en hauteur, puis du tir à l’arc, et a participé au relais de flamme Olympique lors des Jeux paralympiques de Pékin en 2008. En 2017, quand elle quitte la compétition, malheureusement, les discriminations ont repris de plus belle dans sa reconversion professionnelle.

Lire aussi : Affaire sextape de Driely Blé : elle crache ses vérités (video)

Les structures lui font comprendre qu’elle allait ternir l’image de leurs sociétés parce qu’étant unijambiste. Elle va donc retourner au sport mais cette fois dans une discipline qui demande encore plus d’efforts, le culturisme appelé communément musculature où elle est encouragée par de nombreux internautes.

Lire aussi : Elle refuse de se présenter à un entretien d’embauche en banque pour devenir guérisseuse

Aujourd’hui elle est plus que fière de son parcours et estime que toutes ces choses ont contribué à faire d’elle cette personne forte qu’elle est maintenant. Et s’il arrivait qu’elle gagne à une compétition de culturisme, ce ne serait pas forcément à cause de ses muscles ou son travail acharné mais surtout à cause de son audace et de son acceptation. Elle a enfin pu trouver un travail stable dans une structure de décoration d’intérieur. Bravo à la future championne de culturisme !

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires