Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

L’influenceuse Nathalie Koah revient sur les raisons de la publication de son livre ‘’Revenge Porn’’

En 2014, à la suite de sa rupture d’avec la superstar du football Samuel Eto’o Fils, des images intimes de Nathalie Koah, alors hôtesse à Camair-co sont diffusées sur internet. A tort ou à raison, le pichichi est pointé du doigt. Après les différents épisodes judiciaires, la jeune dame avait publié un livre, ‘’Revenge Porn’’ qui brossait un portrait peu flatteur de la star du ballon rond…qu’elle accusait finalement et ouvertement d’avoir mis sur internet des photos d’elle nue.

Lire aussi : Miss Sery Dorcas à nouveau maman !

Depuis lors, les avis restent toujours partagés s’ils ne sont pas simplement mitigés. A l’occasion d’un plateau télé dans Life Week-end ce 09 avril 2021, elle a accepté volontiers de revenir sur les raisons qui l’ont poussée à écrire ce livre :

Lire aussi : Georgette Tra Lou Eto’o sereine face au scandale des photos de son époux !

‘’… je l’ai fait parce que je vivais déjà une situation assez difficile et je souffrais doublement que de voir que toute la presse faisait un portrait de moi qui n’était pas le mien ; ils allaient dans tous les sens, ils racontaient tout et n’importe quoi…je leur ai dit, logiquement, je n’aurais pas mis ça sur la place publique, ça ne devait pas se trouver là, mais si vous voulez en parler, ayez au moins les éléments de vérité…c’est comme ça que j’ai pris l’initiative d’écrire un livre, ce n’était pas vraiment pour me venger parce que les gens se trompent avec le mot ‘’Revenge’’ précise-t-elle.

De fait, cette aventure littéraire avait pour objectif d’aider à donner une meilleure compréhension des faits et surtout de partager la souffrance de toutes ces personnes qui retrouvent, du jour au lendemain, leurs photos de nus sur les réseaux sociaux. Mais si ce livre a établi la vérité, il a aussi permis à la désormais influenceuse d’avoir l’esprit apaisé et de découvrir dans cette thérapie, ‘’les choix qui n’étaient pas forcément bons’’.

Diaman Emmanuel

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires