La low-cost SpiceJet veut acheter « jusqu’à » 205 avions Boeing

« C’est le plus gros contrat pour SpiceJet, l’un des plus gros pour l’aviation indienne et le plus gros pour Boeing en Inde », s’est félicité Ajay Singh, le président de SpiceJet, lors d’une conférence de presse à New Delhi.

La compagnie SpiceJet va acquérir plus de 200 Boeing à 1.500 milliards de roupies (20,6 milliards d'euros) au prix catalogue

Les premiers avions – dont le ou les modèles n’ont pas été précisés – seront livrés à partir de 2018, et jusqu’en 2024.

En 2014, SpiceJet avait connu d’importantes difficultés financières et dû annuler près de 2.000 vols pour limiter ses pertes.

« Notre retournement de situation a peu d’équivalents dans le monde aujourd’hui et nous en sommes fiers », a déclaré M. Singh.

« SpiceJet a connu sept trimestres consécutifs de bénéfices, notre meilleure performance », a-t-il indiqué.

Le constructeur américain Boeing s’est lui dit, par la voix de son vice-président Ray Conner, « honoré de poursuivre un partenariat de plus d’une décennie avec SpiceJet ».

La plupart des compagnies aériennes indiennes utilisant des A380 d’Airbus, ce contrat est une victoire importante pour Boeing sur le marché indien, selon les experts.

Compagnie low-cost dont le siège est à Gurgaon, en banlieue de New Delhi, SpiceJet est la quatrième compagnie aérienne en Inde, avec 12,8% de parts de marché.

La Voix du Nord